02052023Headline:

COTE D’ IVOIRE: Les transporteurs plaisent pour la réouverture des frontieres terrestes

Le premier responsable de la Cngr-Ci, Touré Adama, a, dans son propos, a relevé les conséquences de cette fermeture sur leurs activités. « Depuis le 20 mars 2020, des cars de voyage sont stationnés. Plus de 200 compagnies de transport sont fermées, mettant ainsi au chômage plus de 20 000 personnes. Les déplacements entre les pays limitrophes sont quasi inexistants, ou donnent lieu à d’autres formes de transport illégales », a-t-il déploré.

Avant d’ajouter : « Nous plaidons auprès du Président de la République, Alassane Ouattara, afin que les frontières terrestres soient ouvertes. Nous espérons vraiment que la réalisation de ce vœu soit notre beau cadeau de fin d’année 2022. C’est notre vœu le plus cher », a-t-il déclaré.

Par la suite, M. Touré Adama s’est penché sur les causes de l’incivisme routier qui créent de nombreux désagréments au sein de la société. « Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est clair que les accidents dans notre secteur trouvent leurs origines dans les excès de vitesse, les dépassements inopinés, la consommation d’alcool », a-t-il confié.

Raison pourquoi, il a exhorté tous les conducteurs à ne rien boire, ni fumer avant de prendre le volant, à éviter les vitesses tout en respectant strictement le code de la route et à plus de prudence sur les routes, surtout en cette période des fêtes de fin d’année.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles