06272022Headline:

๐„๐ง๐ฌ๐ž๐ข๐ ๐ง๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐ฌ๐ฎ๐ฉ๐žฬ๐ซ๐ข๐ž๐ฎ๐ซ ๐ž๐ง ๐€๐Ÿ๐ซ๐ข๐ช๐ฎ๐ž: le ministre ivoirien ๐€๐๐š๐ฆ๐š ๐ƒ๐ข๐š๐ฐ๐š๐ซ๐š ๐š๐ฉ๐ฉ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž ๐šฬ€ ๐ฅ๐š ๐ฆ๐ข๐ฌ๐ž ๐ž๐ง ๐ฉ๐ฅ๐š๐œ๐ž ๐โ€™๐ฎ๐ง ๐ฌ๐ฒ๐ฌ๐ญ๐žฬ€๐ฆ๐ž ๐โ€™๐ก๐š๐ซ๐ฆ๐จ๐ง๐ข๐ฌ๐š๐ญ๐ข๐จ๐ง ๐๐ฎ ๐’๐ฒ๐ฌ๐ญ๐žฬ€๐ฆ๐ž ๐๐ž ๐ญ๐ซ๐š๐ง๐ฌ๐Ÿ๐ž๐ซ๐ญ ๐๐ž ๐œ๐ซ๐žฬ๐๐ข๐ญ๐ฌ ๐ž๐ง ๐€๐Ÿ๐ซ๐ข๐ช๐ฎ๐ž (๐€๐‚๐“๐’)

Le ministre de lโ€™Enseignement supรฉrieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a appelรฉ ร  la mise en place dโ€™un vรฉritable systรจme dโ€™harmonisation du Systรจme de transfert de crรฉdits en Afrique (ACTS) afin de garantir les รฉchanges en matiรจre dโ€™Enseignement supรฉrieur et de Recherche en Afrique.
Il sโ€™exprimait le mercredi 08 juin 2022 ร  Abidjan-Plateau, ร  lโ€™ouverture de la 5รจme Rรฉunion du Conseil Consultatif de lโ€™Initiative de Harmonisation, Accrรฉditation et Assurance qualitรฉ dans lโ€™Enseignement supรฉrieur africain (HAQAA2) et de lโ€™Atelier de reconnaissance du Systรจme Africain de Transfert de Crรฉdits (ACTS).


ยซ Il importe plus pour nous de mettre rapidement en place un vรฉritable systรจme dโ€™harmonisation afin de garantir nos รฉchanges en matiรจre dโ€™Enseignement supรฉrieur et de Recherche et cela dans lโ€™intรฉrรชt commun de nos diffรฉrents systรจmes ยป, a-t-il estimรฉ.
Pour le ministre ivoirien de lโ€™Enseignement supรฉrieur et de la Recherche scientifique, promouvoir le dialogue rรฉgional sur l’importance de la mise en place dโ€™un Systรจme africain de transfert de crรฉdits pour la mobilitรฉ internationale et la reconnaissance acadรฉmique, est plus quโ€™une nรฉcessitรฉ absolue aujourdโ€™hui quand on sait les difficultรฉs de mobilitรฉ des รฉtudiants ainsi que celle liรฉe ร  la reconnaissance des diplรดmes (locaux).


Adama Diawara a insistรฉ sur la nรฉcessitรฉ de mettre en place un systรจme commun de transfert de crรฉdits qui puisse รชtre reconnu et transfรฉrรฉ au niveau national, au niveau rรฉgional, et au niveau continental, et qui est fondamental pour avancer dans lโ€™harmonisation des systรจmes dโ€™enseignement supรฉrieur et de recherche en Afrique.
Le ministre sโ€™est fรฉlicitรฉ de lโ€™engagement total de la communautรฉ scientifique africaine et de tous les acteurs autour de la question des ACTS, gage de la qualitรฉ et de la reconnaissance locale, rรฉgionale et internationale de nos systรจmes.


Selon Elizabeth Colucci, directrice de Global Projects, qui travaille dans le cadre de cette rรฉunion avec les Commissions de lโ€™Union europรฉenne et lโ€™Union africaine, partenaires financiers de cette activitรฉ, cette initiative qui est ร  sa seconde phase, a commencรฉ en 2015.
Cette 5e rรฉunion qui prend fin le 09 juin 2022, a vu la participation de prรฉsidents des Universitรฉs publiques, de fondateurs des Universitรฉs et grandes รฉcoles privรฉes et plusieurs organisations, telles que l’Association des Universitรฉs africaines, la DAAD, lโ€™ENQUA, lโ€™OBREAL, le CAMES, lโ€™UNESCO et lโ€™AUF.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles