04182021Headline:

Acquittement de Gbagbo/ Mécontentement des victimes du RDR, Jean Baptiste réagit

À propos du mécontentement des victimes sélectives du RDR après la confirmation de l’acquittement de Gbagbo.
L’éditorialiste de RFI, Jean Baptiste Placca ne comprend pas l’acharnement des victimes du RDR malgré l’acquittement, et la facilité déconcertante avec laquelle elles voudraient coûte que coûte que ce soit le président Gbagbo le seul coupable de la crise en Côte d’Ivoire. Pour lui, après le verdict d’acquittement, de bonne foi, celles-ci devraient chercher la vérité en regardant en direction des deux camps qui ont fait la guerre.

Pour lui, cette position tranchée des victimes du RDR qui consiste à attribuer toute la responsabilité à l’autre camp est une position intéressée et politique. L’amour pour l’argent est l’une des raisons, car croyaient-ils qu’une condamnation de Gbagbo et Blé Goudé leur aurait permis de gagner beaucoup d’argent. L’éditorialiste avance cette argumentation d’autant plus qu’en Afrique, des chefs d’États se proclamant élus après des élections contreversées continuent de diriger sans que des bombes leur tombent dessus. Gbagbo avait prêté serment et croyait qu’il dirigerait tranquillement le pays après le verdict du conseil constitutionnel, lorsque ses adversaires ont opté pour la solution militaire. Ils ont donc levée une armée, et avec l’aide de la France ils ont fait la guerre, avec toutes les conséquences qui vont avec. Pourquoi donc chercher au seul Gbagbo le coupable ? C’est de la mauvaise foi, et RFI vient de le révéler. On pourrait dire que les écailles commence à tomber des yeux, et le doute quant aux vrais responsables de la crise ivoirienne se fait de plus en plus persistant.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Recent Articles