01192022Headline:

Alphonse Soro répond à Mamadou Touré et aux flemmards du RHDP: « C’est le désordre de la rébellion qui a financé le RDR »

Le président de l’Alliance nationale du changement (ANC), Alphonse Soro a animé un meeting le samedi 21 septembre 2019 à Abidjan. Il a rappelé à Mamadou Touré que c’est le désordre qui a financé le Rassemblement des républicains (RDR). A l’en croire, en 2020, le parti d’Alassane Ouattara va regretter d’avoir abandonné le RDR pour choisir un RHDP.

« Notre passé, nous l’assumons. Je ne suis pas prisonnier de mon passé mais je n’oublierai pas les morts, les blessés, les martyrs de ceux qui se sont sacrifiés pour que le RHDP soit au pouvoir aujourd’hui. Je parle des morts du RDR, du PDCI, du FPI. C’est notre histoire et nous devons l’assumer. Quand on fait tout ça, et qu’aujourd’hui certains vous traitent d’hommes de désordre, ça fait mal. Mais nous n’allons pas les insulter. Laissez-les ils nous connaissent et ils savent que nous avons les arguments pour leur apporter la réponse. Et ils l’auront. Nos adversaires sont ceux qui veulent avoir l’héritage, qui veulent succéder à Alassane Ouattara sans combattre. Nous avons les arguments pour répondre à toutes les provocations », a averti Alphonse Tiorna Soro.

« Je dis à ceux qui pensent qu’ils peuvent nous complexer qu’ils ne réussiront pas. J’ai entendu quelqu’un dire qu’il y aura le débat. Oui, 2020 arrive et il y aura le débat. Et nous serons là. Des flemmards, des nazistes qui pullulent de nos jours pour nous narguer. C’est pour cela que je dis à Touré Mamadou qui aujourd’hui traite Soro Guillaume d’un homme de désordre, lui qui ne sait rien parce que le désordre, nous l’avons décidé avec le RDR. Et nous nous sommes battus pour que le RDR soit au pouvoir. Et c’est ce désordre qui a financé le RDR », a-t-il rappelé.

« Je le comprends, à l’époque il n’était rien pour savoir que c’est ensemble que nous avons décidé de faire ce désordre. Ils ont oublié nos martyrs ; ce n’est pas à nous les survivants qu’ils vont penser. Nous qu’ils ont utilisé pour atteindre leurs objectifs. Nous voulons faire la paix et la réconciliation avec nos adversaires d’hier. Nous avons besoins d’eux pour reconstruire la Côte d’Ivoire », a fait observer Soro.

« Qu’est-ce que ça fait si on libère les prisonniers. Ce n’est pas en maintenant des gens en prison que vous allez faire preuve de reconnaissance. Si Mandela qui n’a fait que cinq ans de pouvoir avait emprisonné les Afrikaners, l’Afrique du Sud n’aurait jamais connu la paix. Libérez les prisonniers. Qu’est-ce que ça fait si nous n’avons pas une CEI contrôlée par le pouvoir. Ça fait quoi si le gouvernement prend en charge les cartes nationales d’identités ? 11 000 milliards de dépenses et vous n’êtes pas capables d’assurer les frais de confection des cartes nationales d’identités », s’est étonné le natif de Lakpolo.

« Qu’est-ce que ça fait si nous laissons librement les gens choisir celui qu’ils veulent en 2020 au lieu de menacer et renvoyer tout le monde de leur travail. Rien que le spectacle de libérer le tabouret. Honte à vous. Est-ce que c’est ça qui va emmener les gens à voter pour vous en 2020 ? Détrompez-vous. Vous n’avez rien vu encore. De grâce, foutez nous la paix après les élections de 2020. Parce que j’entends de gauche à droite que nous avons un million de député, de maire etc. Nous ne sommes pas aux Etats-Unis. Le RHDP ne pèse rien. La victoire nous appartient en 2020. En 2020 ils vont regretter d’avoir abandonné le RDR pour choisir un RHDP en feu de paille. C’est « boribanan » fin de parcourt) pour le RHDP en 2020. 2020, c’est Guillaume Soro », a fait observer l’ex-député.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Related Articles