09222021Headline:

Burkina: les populations de Madjoari sous le choc, l’armée continue le boulot

Au Burkina Faso, les forces armées sont en opération dans la région de l’Est depuis le 20 juillet dernier. Des résultats sont déjà perceptibles selon certains habitants.

Les forces spéciales appuyées par les forces conventionnelles ont réinvesti les parcs forestiers de la province de la Kompienga. Selon des sources sécuritaires, plusieurs « terroristes » ont été « neutralisés ». Il y a quelques semaines, les populations de Madjoari avaient lancé un cri du cœur, car leur commune subissait un blocus. Des groupes armés y avaient élu domicile et empêchaient les populations d’y entrer ou sortir.

À Madjoari et à Pama, c’est un déluge de feux qui s’abat sur les sites occupés par les groupes armés terroristes, selon plusieurs témoins. « Depuis quelques jours, on voit de nombreux véhicules et des hélicoptères militaires. Il y a beaucoup de tirs et des explosions dans les forêts », explique un élu local.

Face à l’avancée des forces armées burkinabè, les groupes armés ont tenté une attaque contre le camp de base des forces spéciales, selon une source sécuritaire. La riposte des soldats burkinabè a permis de « neutraliser plusieurs terroristes et détruit une trentaine de motocyclettes », poursuit notre source. Des armes, des munitions, des appareils de communication, de nombreux téléphones portables et du matériel pour la fabrication des engins explosifs improvisés ont été saisis. « Les terroristes ont abandonné leur campement et une base située à quelques kilomètres de celui-ci », précise la même sécuritaire.

L’opération est toujours en cours car certains groupes armés restent encore actifs. Une source locale annonce l’enlèvement de trois personnes dans la commune de Madjoari ce dimanche. Selon un habitant de la localité, les routes ne sont pas encore ouvertes à la circulation.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles