06252022Headline:

CAN 2023: la Côte d’Ivoire inaugure le Stade de Yamoussoukro par une victoire

L’équipe de Côte d’Ivoire a battu celle de Zambie 3-1 dans le groupe H des éliminatoires d’une CAN 2023 que le pays organisera. Les Ivoiriens disputaient leur premier match au Stade de Yamoussoukro et avec le Français Jean-Louis Gasset à leur tête.

C’était une soirée de grandes premières pour le football ivoirien, ce 3 juin 2022 : premier match de l’équipe nationale A masculine dans un Stade de Yamoussoukro flambant neuf, débuts du Français Jean-Louis Gasset sur le banc de touche des Éléphants…

Nouveaux maillots sur les épaules, les joueurs ivoiriens ont répondu aux attentes de leurs 20 000 supporters présents en tribunes, ainsi que du nouveau patron du foot ivoirien, Yacine Idriss Diallo : ils se sont en effet imposés 3-1 face à une sélection de Zambie qui les avaient battus en finale de la CAN 2012, dix ans plus tôt.

Turbulences à l’heure de jeu
Cette rencontre était sans gros enjeu pour la Côte d’Ivoire, qualifiée d’office pour la CAN 2023 en tant que futur pays hôte de la compétition. En revanche, elle était très importante pour les Zambiens, à la lutte dans le groupe H des éliminatoires avec les Comores et le Lesotho. Pourtant, les Chipopolo ont été assez discrets jusqu’à l’heure de jeu et trois grosses occasions consécutives.

Il a fallu des parades du gardien Badra Ali Sangaré sur des tirs du milieu Roderick Kabwe (61e), de l’ailier Edward Chilufya (62e) puis de l’attaquant Patson Daka (63e), pour éviter une grosse déconvenue à la sélection ivoirienne.

Ces trois actions franches ont cependant eu le mérite de réveiller des Ivoiriens qui avaient été surtout dominateurs en première période, avec notamment une puissante reprise de volée de l’ailier Max-Alain Gradel sur la transversale (35e).

Serge Aurier marque l’histoire

Ainsi, à la 67e minute de jeu, sur un corner joué en deux temps, un centre de Gradel est dévié de la tête par l’ailier Jean Evrard Kouassi. Le ballon arrive au second poteau où Serge Aurier conclut à bout portant : 1-0. Le latéral droit devient le premier buteur de l’histoire des Éléphants au Stade de Yamoussoukro.

Dans la foulée, l’attaquant Christian Kouamé place un coup de tête décroisé parfait, sur un corner de Gradel : 2-0, 76e.

La fête semble presque parfaite lorsque le milieu de terrain Ibrahim Sangaré conclut une contre-attaque, sur un service en retrait de Kouassi, avec une reprise à ras-de-terre : 3-0, 89e.

Seule (petite) ombre au tableau : Patson Daka a réduit le score en reprenant un ballon repoussé du pied par Badra Ali Sangaré (3-1, 90e+5). Pas de quoi toutefois gâcher le plaisir des supporters ivoiriens.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles