07252021Headline:

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, de la lutte à mort aux retrouvailles forcées

Définitivement acquitté par la Cour pénale internationale le 31 mars dernier, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo rentre à Abidjan jeudi 17 juin, après dix ans d’absence. Il y retrouvera Alassane Ouattara, son adversaire de longue date, au parcours très différent du sien. Portrait croisé de deux acteurs majeurs de la Côte d’Ivoire post-Houphouët-Boigny.

Le 13 septembre 1988, Laurent Gbagbo rentre de son premier exil. Il rencontre Félix Houphouët-Boigny qui tente de l’amadouer : « L’oiseau ne se fâche pas contre l’arbre ». Voilà pourtant déjà près de vingt ans que cet homme à la carrure solide mord les mollets du « père de l’indépendance ».

Leur formation : l’historien marxiste contre l’économiste libéral
Enfant de Mama, un village de la région de Gagnoa, dans l’ouest du pays, d’ethnie bété et de religion catholique, Laurent Gbagbo naît en 1945 dans une famille modeste, mais brille à l’école. Il décroche son baccalauréat au lycée classique d’Abidjan, puis une licence d’histoire à l’université de la capitale économique ivoirienne en 1969. Il effectue ensuite un court séjour à l’université de Lyon, où il rencontre sa première épouse française, Jacqueline Chamois, avant d’obtenir une maîtrise d’histoire à l’université de Paris-Sorbonne.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles