01172021Headline:

Côte d’Ivoire : de troublantes révélations sur le projet train urbain d’Abidjan

De troublantes révélations sur le projet du train d’Abidjan. Pour Mamadou Traoré, proche de Soro, derrière les félicitations de Macron à Ouattara, se cache une affaire du train urbain d’Abidjan.


“Chers tous, j’espère qu’après la lecture du communiqué de GPS sur la situation politique du pays par la Ministre Affoussiata Bamba Lamine ,vous avez tous compris pourquoi le gourou du Restaurant a reçu les félicitations, en catimini, du Président Macron !Le général De Gaulle disait qu’un pays n’a pas d’amis.
Il n’a que des intérêts. Et c’est la préservation des intérêts français en Côte d’Ivoire qui a contraint Macron à féliciter le gourou du Restaurant suite à son braquage électoral. Derrière ces félicitations, il y a l’affaire du train urbain d’Abidjan qui coûte plus de 1000 milliards de francs CFA, alors qu’avec les coréens à qui ce projet a été arraché pour le remettre aux français, le projet coûtait deux fois moins que cela. Et tenez vous bien.
Dans cette affaire du train urbain, pendant 25 ans ,après sa livraison en 2022, la France exploitera le projet avant de le céder à la Côte d’Ivoire. Et si par malheur pour nous les ivoiriens, la recette journalière promise à la France dans le cadre de ce projet ne rentrait pas dans les caisses de l’entreprise française chargée de ce projet, la différence, en matière de recette sera payée par le contribuable ivoirien.
Pour parler comme les ivoiriens, ils nous ont attachés avec cette histoire de train urbain ,qu’ils assimilent devant leurs ouialles, à un métro. C’est pourquoi Guillaume Soro demande aux élus français d’exiger des comptes au Président Macron pour un tel projet qui sent à mille lieux la corruption. C’est pourquoi il demande également aux ivoiriens de d’exiger des comptes au gourou du Restaurant puisqu’il a eu le privilège, lorsqu’il était Premier Ministre de Gbagbo et de ce gourou, de gérer ce projet de train urbain.
Il connaît donc toutes les facettes de ce projet et il sait que le coût affiché dans le cadre de ce projet est excessif. Il y a une grande corruption dans cette histoire de train urbain. Et je rappelle que l’un des maillons de gouvernance du gourou du Restaurant, c’est la corruption. Et le train urbain d’Abidjan n’y a pas échappé.
C’est pourquoi nous devrons dénoncer le coût excessif de ce projet car ce sont nous les contribuables ivoiriens qui payerons chèrement la surfacturation liée au coût du train urbain. Les mendiants du Restaurant, venez m’insulter comme vous en avez l’habitude. Parce que quand on critique votre dieu, vous assimilez cela à de l’insulte. Je vous comprends. Votre niveau d’étude et de langage y sont pour quelque chose. Vous comprenez tout à l’envers.”

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles