01172022Headline:

Côte d’Ivoire : le point des opérations des marchés publics

Qu’en est-il de l’état des opérations des marchés publics en Côte d’Ivoire ? Entre les appels d’offres et les gré à gré, les procédures d’obtention de marchés publics dans notre pays a toujours constitué un véritable problème pour plusieurs opérateurs économiques.

En Côte d’Ivoire, les  Petites et moyennes entreprises (PME) se disent très souvent lésées dans le processus d’attribution des marchés publics. Elles ne cachent pas leur désarroi face au manque de transparence qu’il y aurait dans l’octroi de ces marchés. Dans un souci de transparence, le gouvernement ivoirien a communiqué les derniers chiffres concernant les opérations de passation des marchés publics, lors du dernier conseil des ministres du mercredi 11 novembre 2020.

Selon une note d’information du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, reprenant le point de ce conseil des ministres, le montant des marchés approuvés à fin juin 2020 s’élève à 594,5 milliards FCFA , contre 553,5 milliards de FCFA à fin juin 2019, soit une hausse de 7,4%, au deuxième trimestre 2020. Ces chiffres représentent 1 570 marchés approuvés à cette période en 2020, contre 1 726 à la même période en 2019, soit une baisse de 9,0%.

Toujours selon cette note d’information, la part des PME dans l’octroi de ces 1570 marchés publics est passée de 31,2% à fin juin 2019 à 41,8% à fin juin 2020, soit une hausse de 10,6 points.

Appels d’offres contre gré à gré

En ce qui concerne les opérations de passation des marchés publics, il existe deux procédures. Il s’agit, d’une part, des procédures concurrentielles, regroupant les appels d’offres ouverts et les appels d’offres restreints, représentant 77,4% du montant des marchés approuvés à fin juin 2020, contre 72,5% à fin juin 2019, soit une hausse de 4,9 points; et d’autre part les procédures non concurrentielles, prenant en compte les marchés de gré à gré, représentant 21,2% du montant des marchés approuvés à fin juin 2020, contre 25,1% à fin juin 2019, soit une baisse de 3,9 points. 

En outre, à cette même période, la note fait observer une baisse du délai moyen de passation des marchés, passant de 101,5 jours à fin juin 2019 à 93,6 jours à fin juin 2020, soit une baisse de 7,9 jours.

Avec observateurs du citoyen.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles