12082021Headline:

Côte d’Ivoire/ PPA-CI : motion relative au retour des exilés des civils et militants

𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 que la crise postélectorale, qui s’est soldée par un coup d’Etat et qui a occasionné des milliers de morts et des traumatismes divers, a contraint à l’exil de nombreux Ivoiriens, privés de leurs biens et menacés de leur vie ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 qu’au regard de la Constitution ivoirienne, aucun ivoirien ne doit être contraint à l’exil ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 que ces Ivoiriens qui vivent dans des conditions précaires dans les pays d’accueil, sont exposés à la maladie et la mort ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 que ceux qui ont décidé de rentrer au pays n’ont pu échapper à la vengeance du pouvoir RHDP qui les a arrêtés et incarcérés ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 que le plus illustre des prisonniers politiques de la crise de 2011, le Président Laurent GBAGBO, pensionnaire de la CPI, est rentré en Côte d’Ivoire depuis le 17 juin 2021 ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 l’appel du Président Laurent Gbagbo lors de sa rencontre au Palais présidentiel avec le Chef de l’Etat Alassane OUATTARA, en faveur du retour des exilés ;
𝗖𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱𝗲́𝗿𝗮𝗻𝘁 l’appel du Président Laurent GBAGBO à une vraie réconciliation incluant tous les fils et filles du pays ;
𝗩𝘂 que le régime RHDP continue de multiplier les manœuvres d’intimidation et d’arrestation à l’endroit de ces exilés, malgré la protection que leur accorde leur statut de réfugié politique ;
𝗩𝘂 que cette situation, des plus préoccupantes, est dénoncée par les organisations nationales et internationales des Droits de l’Homme ;
𝗟𝗲 𝗖𝗼𝗻𝗴𝗿𝗲̀𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘁𝗶𝘁𝘂𝘁𝗶𝗳, 𝗿𝗲́𝘂𝗻𝗶 𝗹𝗲𝘀 𝟭𝟲 𝗲𝘁 𝟭𝟳 𝗼𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟭 𝗮𝘂 𝗦𝗼𝗳𝗶𝘁𝗲𝗹 𝗛𝗼̂𝘁𝗲𝗹 𝗜𝘃𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗮̀ 𝗔𝗯𝗶𝗱𝗷𝗮𝗻 :

  • 𝗥𝗲𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹𝗹𝗲 sa confiance et son soutien au Président Laurent GBAGBO pour son action inlassable pour le retour des exilés ;
  • 𝗥𝗲𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹𝗹𝗲 sa gratitude à tous les pays d’accueil pour l’hospitalité et le soutien accordés aux exilés ivoiriens sur leur sol ;
  • 𝗗𝗲́𝗻𝗼𝗻𝗰𝗲 la campagne d’intoxication et la duplicité du régime Ouattara qui appelle à un retour au pays des exilés, alors qu’il continue de les traquer et de manœuvrer afin que toute assistance leur soit refusée ;
  • 𝗗𝗲𝗺𝗮𝗻𝗱𝗲 instamment, au régime Ouattara, la prise en charge réelle de la question des exilés en vue de leur retour sécurisé et leur insertion sociale.
    𝗙𝗮𝗶𝘁 𝗮̀ 𝗔𝗯𝗶𝗱𝗷𝗮𝗻, 𝗹𝗲 𝟭𝟳 𝗢𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟭
    𝗟𝗘 𝗖𝗢𝗡𝗚𝗥𝗘𝗦

Comments

comments

What Next?

Recent Articles