01172022Headline:

Côte d’Ivoire : quand Affi dit qu’il n’a pas besoin d’une intervention de Gbagbo

Pascal Affi N’Guessan a démenti, ce jeudi 5 novembre 2020, des rumeurs faisant état de son arrestation, alors que son camp répondait à Laurent Gbagbo dont l’avocate avait évoqué cette arrestation, dans un communiqué.

“J’apporte un démenti aux différentes rumeurs faisant état de mon arrestation. Je remercie tous nos compatriotes engagés aux côtés du Conseil national de transition (CNT) et les invite à poursuivre notre mobilisation pour faire barrage à la dictature et à la forfaiture en Côte d’Ivoire. Notre avenir dépend de nous”, a tweeté Pascal Affi N’Guessan.

De son côté, Jean Bonin vice-président du front populaire ivoirien (FPI) et l’un de ses fidèles, a déclaré que “le président Affi n’est ni en fuite, ni arrêté. N’écoutez pas les communiqués qui cherchent à vous démobiliser”. Une allusion claire au communiqué publié la veille, par Me Habiba Touré, avocate personnelle de Laurent Gbagbo.

L’ex-chef d’Etat, en liberté conditionnelle à Bruxelles avait fait écrire à son avocate qu'”Au vu de la situation politique qui s’est crispée avec l’arrestation du Président Henri Konan Bédié, son épouse, le Premier Ministre Affi N’Guessan, les Ministres Assoa Adou et Maurice Guikahue et de bien d’autres personnalités politiques, le Président Laurent Gbagbo, après 10 ans sans aucun contact avec le pouvoir en place, a appelé ce jour, Monsieur Hamed Bakayoko, en sa qualité de Premier Ministre, Chef de Gouvernement, Ministre de la Défense”.

Si l’information concernant le Parti démocratique de Côte d’Ivoire et ses cadres est confirmée, telle ne semble pas être le cas pour Affi N’guessan. Hier, son camp avait produit une déclaration, annonçant que sa résidence “a été encerclée, ce mardi 3 novembre 2020 après midi, par des forces de l’ordre. Il est impossible d’y avoir accès ou d’en sortir”, sans préciser s’il y était

Avec Ivoir’Soir.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles