04152021Headline:

Côte d’Ivoire/ Rendez-vous à l’Elysée du président Ivoirien Alassane Ouattara

Pour la première fois depuis la présidentielle controversée du 31 Octobre 2020, le chef de l’état Ivoirien, Alassane Ouattara rencontrera son homologue Français, Emmanuel Macron lors d’un tête-à-tête, prévu pour ce 03 Mars au Palais de l’Élysée.

Quels seront les principaux sujets qui meubleront ce rendez-vous, qui apparaît comme l’occasion du bilan pour les deux hommes, 5 mois après leur dernière rencontre du 04 Septembre 2020 à Paris ?

À l’heure actuelle, aucun détail particulier n’a été communiqué sur l’ordre du jour de cette rencontre. Mais, il paraît plus que certain que le sort des opposants politiques en Côte d’ivoire sera au cœur de cette rencontre, d’autant plus que Paris n’a jamais caché son empressement à voir le climat sociopolitique Ivoirien, se détendre par des mesures concrètes de l’actuel dirigeant, tel qu’exprime en Novembre dernier par le ministre Français des affaires étrangères, Jean-Yves le Drian face aux députés Français.

Si le dialogue politique en cours depuis le mois de Décembre 2020, a notamment permis de ramener l’opposition dans le jeu électoral avec sa participation aux législatives du 06 Mars, le maintien en exil de plusieurs personnalités politiques dont Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, constituent de graves entraves à l’aboutissement du processus de réconciliation nationale. Le mentor des républicains le sait. Et son homologue Français également en est conscient.

Que fait-t-on des cas Guillaume Soro et Laurent Gbagbo, qui aspirent tous deux à rentrer dans leur pays ? Le dernier cité a d’ores et déjà, par la voix de son secrétaire général, Assoa Adou, annoncé son retour à Abidjan pour la Mi-mars 2021, tandis que le premier, sous le coup d’une d’une condamnation à 20 ans de prison, tout comme le second d’ailleurs, refus même de s’engager dans des négociations avec le pouvoir d’Alassane Ouattara.

Dans l’un cas comme dans l’autre, la France se retrouve dans l’embarras. Comment envisager le retour des deux hommes dans un contexte où Alassane Ouattara lui-même semble redouter un bouleversement du rapport de forces, en raison de la popularité de ses adversaires ?

Pour Paris, l’équation est difficile, et elle devrait l’être encore plus en cas de dégradation du climat politique. L’Élysée attend du concret. Surtout sur le cas Soro.

À défaut de trouver une formule immédiate, il faut bien qu’Alassane Ouattara et Guillaume Soro entament des discussions directes pour tout au moins réduire les contusions dans le bras de fer entre les deux hommes. D’ailleurs, l’un des conseillers spéciaux de l’ex chef du parlement, Mamadou la Traoré en soufflait un mot, lorsqu’il annonçait récemment l’imminence d’un dialogue direct entre son mentor et l’actuel locataire du palais présidentiel. De ce dialogue, pourrait en sortir une nouvelle configuration de la scène politique Ivoirienne qui remettrait en selle le leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS).

Quant à Laurent Gbagbo, la question de son retour à Abidjan devrait faire l’objet d’âpres discussions, notamment sur les concessions que l’ex président serait amené à faire pour ne pas compliquer la tâche à son successeur sur le plan politique. Le décor est planté. Place aux négociations !

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles