04212021Headline:

Côte d’Ivoire/Tension socio-politique: Bictogo sans pitié pour Guillaume Soro

Adama Bictogo est apparu très amer à contre Guillaume Soro, l’ex-chef du parlement ivoirien, qui la semaine dernière avait vigoureusement fustigé ”la croissance économique”, dont se glorifient Alassane Ouattara et son régime.

« Quand on voit le potentiel, je me dis que le butin est maigre. On dit que la Côte d’Ivoire a une croissance de 9 %, mais c’est une croissance appauvrissante. J’assume le premier mandat, mais je me suis longtemps fait berner par les chiffres macroéconomiques. Quand vous arrivez en Côte d’Ivoire, on vous montre le troisième pont ; mais allez voir à Abobo Derrière-rail. Si on parle encore de Gbagbo, c’est que Ouattara n’a pas fait mieux », critiquait l’ancien patron de l’Assemblée nationale ivoirienne lors d’une rencontre avec des journalistes Français.

Ces propos de Guillaume Soro auront été largement suffisants pour faire sortir Adama Bictogo de ses gongs. Lundi 28 octobre 2019, au cours d’une conférence de presse à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, l’ancien ministre de l’Intégration africaine n’a pas mâché ses mots quand il s’est agi de lui apporter la réplique. « Ce qu’on retient de lui, c’ est qu’il a été un bon chef rebelle », a-t-il lâché. Pour le directeur exécutif du RHDP, Guillaume Soro n’aura été que l’ombre de lui même au cours de ses différentes responsabilités tant en sa qualité de Premier ministre que de Président de l’Assemblée nationale.

« Il a brillé par son incapacité à faire briller les fondamentaux économiques. Personne ne retient quelque chose de son passage en tant que premier ministre. Quand on construit les routes, des hôpitaux, c’est ce qu’on appelle réduire la pauvreté. Sur l’économie, il (Soro) a encore à apprendre. La croissance ne peut pas appauvrir. Elle ne peut qu’ameliorer les conditions de vie des populations», a rappelé Adama Bictogo.

Entre Guillaume Soro et ses anciens alliés du RHDP, le divorce est consommé. Le député de Ferkessédougou qui a successivement occupé les fauteuils de Premier ministre d’abord sous Laurent Gbagbo, puis sous Alassane Ouattara, a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire sur le plateau de la télévision française France 24. “Quand on respecte son peuple et son pays, on vient dans son pays et on annonce sa candidature dans son pays. On ne le fait pas dans un hôtel en Espagne ni sur France 24”, a martelé Bictogo.

Comments

comments

What Next?

Related Articles