04232021Headline:

Côte d’Ivoire: un message de soutien de Cissé Ben Ahmed Diaz adressé à Ouattara

Je n’ai pas l’éloquence de Victor Hugo,
Ni de Pablo Neruda et Federico García Lorca,
Encore moins de José Martí,
Je ne peux me substituer en Senghor,
Ni en Zadi Zaourou,
Encore moins en Niangoran Porquet,
Mais pour un devoir de mémoire,
Je me dois d’essayer de faire
Quelque chose de semblable pour toi.
Père,
Nous savons ce que tu traverses ces derniers jours,
Mais sache père,
Que nous tes enfants et petits enfants sommes de tout cœur avec toi,
N’en déplaise à tes bourreaux,
J’ai eu le cœur sombre, meurtri, brisé, triste
Te voyant ainsi,
La tête baissée, fixée désespérément
sur le sol,
Seul Dieu sait ce à quoi tu pensais,
Seul Dieu sait ce que tu traverses actuellement,
Une chose est sûre,
Nous tes enfants et petits enfants savons que tu souffres profondément,
C’est douloureux père,
De perdre deux de ses enfants en espace de huit mois,
Certains sorciers de mauvais augure diront certes,
Que tu es le ‘modoudou’ de la famille,
Mais père seul Allah sait la vérité,
Tes bourreaux veulent te voir agenouillé,
Ils veulent te rabaisser,
Ils veulent révolter ton peuple contre toi,
Mais au contraire,
Ils ne font qu’aiguiser notre profond AMOUR pour toi père
Hier nous pleurions Gon
Voilà qu’aujourd’hui nous pleurons Ahmed,
C’est douloureux pour nous mais encore plus pour toi, père
Père, sois fort, tes enfants sont de tout cœur avec toi.
Dieu te fortifie et protège,
Tawakel Tou Allah.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Related Articles