04132021Headline:

Élections législatives 2021: Adama Bictogo préside à l’arbitrage des candidatures du RHDP

En Côte d’ivoire, les états-majors des partis politiques sont à pied d’oeuvre pour désigner leurs candidats à l’élection législative du 6 mars 2021. A l’instar de plusieurs communes, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix est face à cette difficile tâche.

Le Directeur Exécutif , Adama Bictogo, le plus vigilant du parti préside à l’arbitrage des candidatures du RHDP .

Relativement à l’élection législative, notons que le 5 janvier dernier, suit à un communiqué émanant de la Direction Nationale de Campagne chargée de campagne des femmes selon lequel toutes les femmes du RDHP désireuses d’être candidates aux élections législatives du 6 Mars 2021 devraient faire connaître leurs intentions par courrier à déposer au secrétariat de la directrice nationale de campagne chargée des femmes au siège annexe du Rhdp à Cocody rue Lepic au plus tard le jeudi 7 Janvier 2021 après avoir informé les responsables locaux du parti.

Le Directeur exécutif en chef du RHDP, Bictogo Adama, entre dans une colère noire et affirme : “les candidatures qui seront retenues après arbitrage seront celles déposées dans les coordinations et non déposées chez les responsables des structures spécialisées du parti telles que les femmes et les jeunes.”

Le RHDP  ordre de bataille

“Toutes les candidatures déposées hors du circuit indiqué par la direction du parti selon les instructions du président du parti sont nulles. Il n’y a pas de procédures parallèles pour déposer les candidatures,” a déclare le N°2 du RHDP.

Selon le comité d’arbitrage des candidatures du RHDP, la liste définitive sera communiquée demain mardi ou Mercredi.

A l’issue de l’élection, plus de 255 députés siégeront à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Notons au passage que le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, ne semble pas content de voir l’opposition ivoirienne aller en rang serré aux législatives 2021. Il l’a fait savoir samedi 09 janvier dernier à Agboville au cours d’une rencontre avec les populations.

« Ils (les opposants) disent qu’ils vont aller en rang serré mais on va les desserrer. S’il n’y a pas de désobéissance civile ici (Agboville Ndlr), on va les battre à Azaguié, Rubino, Sikensi, N’douci, Tiassalé, Taabo et Agboville. » a-t-il dit.

L’élection législative promet sans doute une animation sans précédent.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles