05252022Headline:

Guerre en Ukraine: Kiev bombardée pendant la visite d’Antonio Guterres

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres est « en sécurité » mais « choqué » après les bombardements qui ont touché Kiev ce jeudi 28 avril, faisant au moins 10 blessés, alors qu’il était en pleine visite dans la capitale ukrainienne.

Des missiles russes ont frappé jeudi soir Kiev, pour la première fois depuis la mi-avril et en pleine visite du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, qui a de son côté regretté que le Conseil de sécurité des Nations unies n’ait pas réussi à éviter la guerre en Ukraine.

« Dans la soirée, l’ennemi a tiré sur Kiev. Deux frappes sur le quartier de Chevchenkovsky », « sur les étages inférieurs d’un immeuble résidentiel », trois personnes ont été hospitalisées, a raconté le maire de la capitale, Vitali Klitschko.

« Cela en dit long sur la véritable attitude de la Russie envers les institutions internationales, sur les efforts des dirigeants russes pour humilier l’ONU et tout ce que l’organisation représente », a peu après commenté le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo.

Guterres « choqué », mais « en sécurité »
Antonio Guterres est « choqué », mais « en sécurité », a pour sa part tenu à rassurer un porte-parole des Nations unies, déplorant que « cela soit arrivé à proximité de là où nous nous trouvions », bien que ce soit une « zone de guerre ».

Quelques heures auparavant, Joe Biden avait réitéré le soutien de son pays à l’Ukraine face « aux atrocités et à l’agression » et demandé une rallonge de 33 milliards de dollars au Congrès. Les États-Unis « n’attaquent pas » la Russie mais « aident l’Ukraine à se défendre » et ont déjà livré dix armes antichars pour chaque blindé russe, a assuré le président américain.

Avec Afp

Comments

comments

What Next?

Recent Articles