01242022Headline:

NIGER : le Président Issoufou emprisonne deux de ses partisans qui l’appelaient à briguer un 3e mandat

Un Président africain qui emprisonne ses propres supporters parce qu’ils l’ont supplié de rempiler pour un 3e mandat, ça n’existe pas, excepté au Niger.
Pour lui, c’est une invitation au viol de la Constitution et cela est inacceptable.
Le Président Issoufou ne cesse de déclarer à qui veut l’entendre :
-“Un 3e mandat au Niger signifie un coup d’État. Nous sommes 22 millions de nigériens, pourquoi aurai-je l’arrogance de croire que nul ne peut me remplacer ?”
-“J’ai beau chercher, je ne trouve aucun argument qui justifierait que je me sente irremplaçable ou providentiel.”
-“Une de mes plus grandes ambitions, c’est d’organiser des élections libres, transparentes et de passer le témoin à un autre Nigérien que les Nigériens auront choisi.”
S’il y parvient, il sera le premier Président démocratiquement élu à assurer une alternance démocratique à la tête du Niger.
Malheureusement, tout le monde n’a pas les mêmes ambitions pour son pays…

Comments

comments

What Next?

Recent Articles