05172021Headline:

Que doit – on retenir de la politique de nos aines ? Ceux qui ont profité du sage de l’ Afrique ?

Vous êtes sans ignorer qu’au cours de ce destin commun avec nos pères, nos mémoires ont saigné mais aussi ont retenu que des clichés tristes ; ce sont : la guerre, les coups d’états, le pillage des richesses du pays, la vente de la drogue, la destruction de l’éducation de nos enfants, la promotion des médiocres, la confiscation des forêts et des terres par des étrangers, la méchanceté, l’intolérance, le népotisme, la promotion des orpailleurs, la division des peuples, le tribalisme, une équipe nationale de ministres incompétents, le chômage accru des jeunes, l’enrichissement illicite, les complots bidons, la delation, la xénophobie, le suicide des jeunes dans la mer méditerranée, le nationalisme dénaturé.. etc. En effet, voici le tableau noir voire ahurissant que nous avons obtenu de ces trois leaders après le décès du père de la nation. Le bilan est négatif et regorge des pertes de vie humaines
Et pourtant, cet érudit politique en avance sur son temps, feu le Président Félix Houphouët Boigny, avait laissé assez de conseils avant de quitter ce monde ici – bas ; et nous citons :
Extrait du discours prononcé a l’Assemblée Nationale ivoirienne, 15 janvier 1962 ; FHB declare :
“Dans cette Côte d’Ivoire où est si vive la conscience de la responsabilité de génération en génération, la fierté veut que, chacun de nous laisse, à la génération future, davantage qu’il n’a reçu.”
Une citation qui vient dévoiler l’égoïsme et la méchanceté de nos leaders politiques a vouloir s’éterniser au pouvoir ; oui ! jusqu’à présent rien n’a été laissé à la génération future car a 70, 80, 90 ans et plus, ils continuent de s’autoproclamer encore jeunes et convoitent le pouvoir. Quelle honte !
Par la suite, l’extrait du discours prononcé a la Fête Nationale ivoirienne à Odienné, 07 Décembre 1972 ; FHB martèle :
“Il ne faut pas que nous ayons, nous aussi, en Côte d’Ivoire, notre tiers-monde et nos nantis, car l’injustice et l’égoïsme des autres n’effaceront pas et ne justifieront pas nos injustices et nos égoïsmes propres.”
Cette seule pensée du “Pr DON Fefal” met à nu l’idée mensongère comme quoi le nord a été délaissée au point où ceux ci decident officiellement de se complaire dans un rattrapage ethnique sans fondement réel. C’est pathétique et écoeurant.
Bref, c’est dommage que toutes ces grandes réflexions sont restées lettres mortes pour nos devanciers qui ont détruit notre avenir et celui de nos progénitures par cette soif débridée de rester au pouvoir ou d’espérer revenir au pouvoir.
Pauvre Côte d’Ivoire ! Elle va à vau l’eau. Des querelles politiques inutiles en un point finir entre promotionnels du au “mauvais partage du cadeau” et autres motifs. Helas ! Aujourd’hui, peut – on parler de fierté chez nos devanciers ? La réponse est non.
En réalité, ce qui les animent, nous parlons, bien sûr, des “héritiers et des enfants du voisin”, c’est se maintenir au pouvoir a tout prix et à n’importe quel prix par des grandes acrobaties suicidaires apprises dans les cirques russes. En clair, le projet le plus noble de cette génération de soldats égarés, se résume a la conservation de leur besoin de prestige malgré le poids de l’âge en lieu et place du besoin de spiritualité. Pouff ! OU ALLONS NOUS AVEC CE PAYS.

Tidjane Thiam

Comments

comments

What Next?

Recent Articles