06192021Headline:

Retour de Laurent Gbagbo : “Aube Nouvelle souhaite que le retour du Président Laurent Gbagbo soit l’opportunité de renforcer la paix et la fraternité”

Le sujet du retour de l’ex président ivoirien en Côte d’Ivoire est préoccupante. A la proche de la date officielle de son retour des organisations et partis politiques du pays multiplient les rencontres.

Ex-préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié a animé une conférence de presse ce mardi 8 juin 2021. Sujet principal à l’ordre du jour, le retour du Président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, appris AbidjanTV.Net auprès du confrère de infosdivoire.net.

Président de l’association apolitique Aube Nouvelle, Vincent Toh Bi Irié s’est voulu clair. « Il n’est pas question d’être dans un camp ou l’autre pour parler de ce qui concerne notre pays, d’un sujet qui a de l’incidence sur les populations vivant en Côte d’Ivoire (…) Aube Nouvelle souhaite que le retour du Président Laurent Gbagbo soit l’opportunité de renforcer la paix et la fraternité dans nos communautés et de construire un nouveau pacte positif entre tous les principaux leaders de Côte d’Ivoire », a-t-il clarifié.

Pour lui, ce retour doit être l’occasion de règlement de tous les passifs de la crise de 2010-2011, qui eux-mêmes tirent leur source des différentes crises depuis 2002, et d’entamer une nouvelle ère. « Aube Nouvelle souhaite que les opinions nationales ne soient pas cristallisées sur des principes idéologiques forgés dans chaque formation politique mais sur l’urgence de faire gagner le peuple de Côte d’Ivoire. Le retour de Laurent Gbagbo est l’un des pas déterminant vers la route de la paix », dira-t-il.

Intervenant sur les menaces qui planent sur la paix et la cohésion sociale, compte tenu des voix qui se lèvent ici et là contre le retour du Président Laurent Gbagbo, Vincent Toh Bi dit s’en remettre à la décision du gouvernement. Toutefois, il a appelé gouvernants et partis politiques à prendre leurs responsabilités.

« Nous demandons aux hommes politiques de s’abstenir des discours guerriers et de s’engager à tenir des paroles de conciliation. Qu’ils n’attisent pas les situations de tension et qu’ils jouent pleinement leurs rôles de pacificateurs et d’éclaireurs des consciences. Il est vital pour notre pays d’éviter les discours guerriers », a-t-il appelé. Avant d’inviter les populations ivoiriennes ‘’à s’inscrire dans une logique d’union, de discipline, de travail, de fraternité et de paix à l’occasion du retour du Président Laurent Gbagbo’’.

Selon Raphael Okaingni, l’Ex-préfet d’Abidjan était accompagné de Me Jessica Nanou, présidente des jeunes avocats de Côte d’Ivoire et de Dr Françoise Sylla, respectivement vice-présidente et membre de la direction de Aube Nouvelle. Elles ont, auparavant, dressé le bilan des actions terrain qui ont permis de recueillir les griefs et propositions des différentes populations à travers 28 loc alités de la Côte d’Ivoire.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles