06132021Headline:

Retour en Côte d’ivoire du Président Laurent Gbagbo : la réaction de JHONY patcheko

L’activiste JHONY patcheko s’est prononcé au sujet de la libération et du retour de l’ex président ivoirien Laurent dans son pays la Côte d’Ivoire . L’homme appelle à la mobilisation afin que justice soit faite aux victimes de la crise électorale de 2010-2011.

L’on se souvient des nombreuses marches à la CPI organisées par ces ivoiriens de France pour demander la libération du boulanger. D’aucuns le faisaient parce qu’ils ont tout simplement ratés leurs vocations d’aventuriers à Paris. Ils espéraient la sortie de prison du boulanger pour avoir une porte de sortie dans leurs vies exécrables, et vivre un lendemain meilleur. Car beaucoup parmi eux percevaient des salaires mensuels sous la gouvernance du boulanger, alors qu’ils ne figuraient sur aucune liste des fonctionnaires ivoiriens. On se souvient encore des 3000 fonctionnaires fictifs que le premier gouvernement du président Ouattara, a éjecté de notre système administratif. L’opération avait été conduite par Mr Gnamien Konan ministre de la fonction publique à l’époque, sous la houlette de Guillaume Soro premier ministre d’alors.
Pendant que cette catégorie de marcheurs organisaient des convois à la Haye pour leurs profits personnels, à cause du chômage grandissant auquel ils devaient faire face à Paris, espérant qu’à la sortie du boulanger de la CPI il les sorte du gouffre, d’autres marcheurs le faisaient pour vendre attieké poisson, et pour chercher femmes et maris des gens dans les cars.
Bilan: 98% de foyers brisés, 90% de cas d’infidélités constatées, 100% de grossesses non désirées, 97% d’enfants sans papa et 90% de mougou pan.
Malgré leurs folies légendaires, la Hollande n’a jamais daigné réprimer leurs marches, même quand ceux-ci se convoitaient dans les cars. Ils étaient devenus les meilleurs clients des hôtels de la Haye. On a même assisté à une scène extraordinaire, époustouflante conduite par l’impulsion hystérique que ces bordéliques conjuguaient dans les cars. En effet , l’un d’entre eux genou à terre, a demandé publiquement la main d’une marcheuse à leur lieu de rassemblement en présence des policiers hollandais. La place qui leur avait été consacrée pour leur meeting à proximité de la CPI était désormais baptisée: “Place de L’amour”, c’était la place idéale pour fêter la Saint-Valentin.
Ce qui est important de retenir dans leurs marches amoureuses sentimentales et romantiques accompagnées hypocritement par les “Libérez Gbagbo”, c’est que jamais une marche leur a été refusée, jamais ils n’ont été refoulés ni réprimés par les autorités Hollandaises.
Maintenant que le boulanger est libéré après les prouesses romantiques de ces aventuriers de France, je demande à toute les victimes de Côte d’Ivoire de faire des seeting devant sa résidence de cocody deux fois par semaine jusqu’en 2030, pour qu’il ne s’ennuie pas. Car étant à la CPI il se réjouissait de voir les amoureux de Paris crier derrière la clôture de la prison ” Libérez Gbagbo”
Il devrait donc adorer que les victimes derrière sa clôture de cocody crient en cœur “justice pour nos parents”, dit-il.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles