05242022Headline:

A défaut du Mali, la France veut se rabattre sur le Niger

La ministre française des armées Florence Parly, a annoncé son arrivée au Niger pour évoquer avec les autorités de ce pays sahélien, la question du terrorisme dans la région.

Dans un communiqué publié par le gouvernement français, Paris annonce le voyage de sa cheffe des armées au Niger. « La ministre des Armées se rend au Niger les 2 et 3 février. Elle sera reçue par le Président Bazoum et par M. Indattou, ministre de la Défense », indique le communiqué.

« Dans le cadre du dialogue de confiance entre le Niger et la France, la ministre des Armées assurera les autorités nigériennes du soutien infaillible de la France face au péril djihadiste », poursuit le document officiel qui ajoute que « les échanges porteront également sur les récentes évolutions politico-sécuritaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest et sur les modalités de l’évolution du dispositif de Barkhane ».

La visite de la ministre des armées de France intervient dans un contexte où Paris à pratiquement perdu pied au Mali où sont déployées ses 5000 soldats dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Sahel. La France va sûrement discuter avec Niamey sur la suite de ses opérations dans le Sahel sachant qu’elle s’est donnée deux semaines pour consulter ses partenaires afin de décider de la suite de sa mission au Mali et dans la région.

« La ministre ira ensuite à la rencontre de militaires de l’opération Barkhane. La France reste engagée dans la lutte contre les groupes armés terroristes, aux côtés des forces sahéliennes, en étroite coordination avec ses alliés européens et américain qui participent à la force Barkhane et lui apportent un soutien précieux », a conclu le communiqué.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles