01252022Headline:

Algérie: le frère de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, écope 15 ans de prison. Les raisons

Le frère de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika et ancien patron des renseignements, Saïd Bouteflika, a été condamné a 15 ans de prison pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État », a rapporté, mercredi, l’agence officielle APS.

Après deux jours de procès, le tribunal militaire algérien a condamné Saïd Bouteflika à 15 ans de prison, a rapporté, mercredi 25 septembre, l’agence officielle APS. Le frère du président déchu Abdelaziz Bouteflika était jugé pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Le 24 septembre, dans la soirée, le procureur avait requis 20 ans de prison. Le lendemain, l’agence officielle de presse APS a annoncé les peines retenues. Le général « Toufik » et son successeur à la tête du renseignement Athmane Tartag, ainsi que la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT, trotskistes) Louisa Hanoune, jugés dans la même affaire devant le tribunal militaire de Blida, au sud d’Alger, ont écopé de la même peine, selon APS.

Le frère du président déchu Abdelaziz Bouteflika avait été arrêté le 4 mai dernier avec deux anciens responsables des services de renseignement, Mohamed Mediene dit Toufik et Bachir Athmane Tartag. Une situation impensable, il y a quelques mois avant la chute du président Bouteflika. Les avocats de plusieurs des prévenus demandaient qu’une partie de l’affaire soit transférée à un tribunal civil, car Louisa Hanoune, la cheffe du Parti des travailleurs et Saïd Bouteflika n’avaient pas de fonction militaire. Les médias officiels ont décrit ce procès comme une « première dans les annales de la justice algérienne ».

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles