01212022Headline:

Attaques djihadistes au Bénin: Patrice Talon rend hommage aux soldats tombés au front

A l’occasion de son discours sur l’état de la Nation ce mercredi 29 décembre 2021, le président Patrice Talon a évoqué les attaques djihadistes récemment subies par le Bénin. Il a salué la mémoire des militaires tués dans ces attaques et annonce des mesures fortes pour lutter contre le phénomène.

Fin novembre et début décembre 2021, le Bénin a été attaqué à plusieurs reprises par des djihadistes. Ces attaques ont fait des morts dans le rang des Forces armées béninoises (Fab). Patrice Talon ne reste pas insensible à cette actualité malheureuse. Il a rendu hommage aux soldats et exprime son soutien aux populations affectées par les agissements des djihadistes. Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de signaler des actions menées pour anticiper et empêcher l’incursion des djihadistes sur le sol béninois.

Malgré nos précautions, nous avons été éprouvés à plusieurs reprises ces derniers jours. Je voudrais ici, au nom de la République, saluer la mémoire de nos soldats et réitérer notre solidarité aux blessés, ainsi qu’aux populations affectées.

Patrice Talon

Le président de la République assure que des dispositions seront prises pour équiper et mieux préparer les militaires béninois à faire face efficacement aux menaces djihadistes et terroristes. « Nous serons à l’avenir encore plus déterminé et plus vigilent. A cet égard, le gouvernement prend déjà des mesures fortes pour que notre dispositif soit renforcé en moyens tant humains, logistiques que technologique », a déclaré Patrice Talon. Le président de la République a également annoncé la consolidation des relations avec les pays frontalières, qui sont aussi concernés par la lutte anti-djihadiste

Bilan des premières attaques survenues dans le nord du pays
Les attaques survenues à Banikoara et Porga ont fait des morts dans le rang de l’armée béninoise et du côté des assaillants. La première s’est soldée par la mort d’un djihadiste et des blessés dans le rang de l’armée. Les deux autres attaques enregistrées à Porga, ont fait cinq morts dont deux chez les soldats béninois et trois du côté des djihadistes. Plusieurs blessés ont été aussi dénombrés.

La présence des djihadistes dans les zones frontalières du Bénin avait été signalée par le chercheur Kars de Bruijne de l’Institut des relations internationales de Clingendael, aux Pays-Bas. En analysant les risques sécuritaires dans les régions septentrionales, il avait indiqué qu’il y a » « au moins cinq cellules djihadistes qui opèrent dans le nord du Bénin ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles