05162021Headline:

Bénin: violences de Savè, Bantè et Tchaourou le président Patrice Talon s’est dit meurtri

Le mercredi 14 avril 2021, le président Patrice Talon est allé au chevet des militaires et policiers blessés dans les violences de Savè, Bantè et Tchaourou. Le Chef de l’État s’est dit meurtri par ce qu’il a vu.
Patrice Talon a rendu visite aux militaires et policiers blessés dans les manifestations violentes enregistrées dans certaines villes. « Je viens de leur témoigner toute la gratitude de la nation toute entière, mais à titre personnel, ce que j’ai vu est effroyable », a-t-il déclaré.

Meurtri, par ce qu’il a vu, Patrice Talon ne s’explique pas comment on en est arrivé-là. « Les gens qui sont formés pour aller à la chasse pour le gibier, sont armés, aussi bien de leurs fusils de chasse que d’armes de guerre pour tirer sur leurs compatriotes », a-t-il déploré.
Il explique que les policiers et militaires se sont rendus dans les différentes villes pour lever les barricades posées par des manifestants. Selon ses dires, les forces de l’ordre ont tenté d’abord de ramener les auteurs des barricades à la raison en vain.

Des dégâts humains et matériels dénombrés
Selon le point fait ce jour par le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, Sacca Lafia, 21 policiers et miliaires sont blessés dans les manifestations. Du côté des civils, Sacca Lafia parle de deux « assaillants » qui auraient été tués. Pour le moment, les dégâts matériels sont estimés à plusieurs milliards de FCFA, selon le ministre.

Pour le président de la République, la « ligne rouge » a été franchie et des mesures seront prises pour que cela n’arrive plus. « On a atteint des proportions inacceptables, et nous allons tout faire pour que cela ne se répète plus jamais », a-t-il rassuré.

Beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles