05272022Headline:

Burkina Faso: Paul-Henri Sandaogo, le nouvel homme fort

Alors que le président du Burkina Faso a été arrêté par des militaires dans ce qui est un coup d’Etat en cours dans le pays des hommes intègres, c’est le Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba qui serait le cerveau du putsch.

Tôt lundi matin on a appris l’arrestation du président de la république du Burkina Faso, Rock Marc Kabore, par des soldats alors que ce dernier tentait de fuir dans une voiture banalisée, après une mutinerie de soldats dans plusieurs casernes du pays. Selon plusieurs informations, le chef des putschistes était un certain colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, un officier supérieur des forces armées du pays et membre du corps d’infanterie de l’armée. Il serait celui qui a conduit le coup d’Etat et qui pourrait prendre la parole dans les tous prochaines heures.

Le Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, est un officier supérieur d’infanterie dans l’armée burkinabé, titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris ainsi que d’une certification d’expert de la Défense en management, commandement et stratégie. II est également écrivain, auteur du livre « Armée Ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ? ».

L’autres informations cruciale est que plusieurs ministres du gouvernement déchu la fuite de certains. La Télévision nationale a été prise d’assaut par des militaires lourdement armée. On ne sait pas si les putschistes craignent une intervention extérieure mais ils très lourdement équipés et contrôlent les sites stratégiques du pays.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles