03062021Headline:

Centrafrique: le gouvernement instaure une opération ratissage des troupes rebelles sur 2 semaines

La présidence de la Centrafrique a déclaré, jeudi, l’état d’urgence pour 15 jours, sur l’ensemble du territoire national.
Face à la rébellion d’une coalition de groupes armés, qui cherche à renverser le président réélu, Faustin-Archange Touadéra, la Présidence centrafricaine a décrété, jeudi, un état d’urgence sur l’ensemble du pays, pour une durée de 15 jours, à compter du 21 janvier 2021 à minuit” (23 h GMT). “Cet état d’urgence devrait permettre au gouvernement et à l’armée nationale d’élargir leur champ d’action, que ce soit dans la capitale, Bangui, ou dans le reste du pays”, explique Clément di Roma, correspondant de France 24 en Centrafrique.

En Centrafrique et surtout dans la capitale du pays, la situation sécuritaire est particulièrement tendue. Il y a peu, les rebelles qui contrôlent une majorité du territoire du pays, ont lancé une offensive sur Bangui. L’attaque lancée sur deux fronts, a coûté la vie à un casque bleu rwandais. Jeudi, l’émissaire de l’ONU en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, a réclamé au Conseil de sécurité une “augmentation substantielle” du nombre de Casques bleus déployés dans le pays, après les récentes attaques meurtrières des principaux groupes armés, qui occupent les deux tiers du territoire. La Russie, force alliée en renfort, a annoncé, il y a quelques jours, le retrait de ses troupes de la Centrafrique, peu après l’élection du président sortant.

beninweb.tv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles