01252022Headline:

Éliminatoires Mondial 2022: pas de faux pas pour le Ghana ce soir

Les Ghanéens, qui jouent en Éthiopie jeudi 11 novembre doivent gagner s’ils ne veulent pas risquer d’être éliminés de la course au Mondial 2022 dès la 5e journée des qualifications.

L’heure est à la réussite ! En cas de nul ou de défaite à Addis-Abeba, le Ghana (9 points), devancé par l’Afrique du Sud (10 pts), serait irrémédiablement distancé si les Bafana Bafana battaient le Zimbabwe lors de cette cinquième journée. Et si les anciens quarts de finaliste mondiaux en 2010 s’imposent, la qualification dans leurs groupes se jouera lors de la 6e et dernière journée de la deuxième phase, lors d’un choc Ghana-Afrique du Sud, le 14 novembre.

Le sélectionneur Milovan Rajevac a convoqué 28 joueurs, dont les cadres tels que Thomas Partey, Mubarak Wakaso, sans oublier les frères Ayew. Il a de même fait appel à certains nouveaux, comme le milieu Edmund Addo et l’attaquant Felix Afena Gyan.

Retour de Milovan Rajevac
Sélectionneur des Black Stars, entre 2008 et 2010, Milovan Rajevac a repris les rênes de l’équipe ghanéenne suite au limogeage de Charles Akonnor en septembre dernier après les deux premières journées.

Invité récemment à faire une comparaison entre l’ancienne équipe du Ghana qu’il a dirigée et la nouvelle génération des Black Stars, le technicien serbe a répondu : « Ce n’est pas facile de comparer, mais la dernière génération a certainement été très forte et a réussi mais, dans cette nouvelle génération, je peux voir beaucoup de talents, beaucoup de beaux talents pour l’avenir, donc les Ghanéens ne devraient pas s’inquiéter de l’avenir du football ghanéen. »

Lors des 3ème et 4ème journées Milovan Rajevac a entamé son deuxième passage à la tête de la sélection ghanéenne avec deux victoires face au Zimbabwe.

Retrouver la phase finale du Mondial
L’histoire du Ghana avec la Coupe du monde a débuté lors de l’édition 2006 en Allemagne. Pour la première fois les Black Stars participaient à la phase finale. Et ce fut un succès puisque la sélection qui comptait dans ses rangs notamment Michael Essien et Stephen Appiah était arrivée à se hisser en second tour, battue en huitième de finale par le Brésil. Ce qui avait été le meilleur résultat d’une équipe africaine lors de cette édition.

En 2010 en Afrique du Sud, les Ghanéens vivaient carrément des quarts de finale. En huitièmes de finale, le Ghana l’emportait sur les États-Unis avant d’être sorti par l’Uruguay aux tirs au but.

Au Brésil en 2014, pour la troisième fois, le Ghana entame une phase finale. Cette fois, les coéquipiers de Asamoah Gyan, capitaine à l’époque, terminent à la dernière place du groupe G, après un match nul 2-2 contre l’Allemagne et deux défaites 2-1 contre les États-Unis et le Portugal. Après trois participations d’affilée, le Ghana ne se qualifie pas pour la dernière Coupe du monde en Russie en 2018.

« Ce pays a le talent et les ressources pour produire une équipe nationale qui peut gagner la CAN, mais aussi gagner une coupe du monde », avait indiqué Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football, lors d’une visite au Ghana en octobre dernier.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles