06192021Headline:

Eruption du volcan Nyiragongo : Goma fait le bilan de la catastrophe

La ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a échappé au pire après que des coulées de lave, sorties du volcan Nyiragongo, se sont arrêtées un peu plus au nord de cette métropole. Le gouvernement de RDC a fourni, dimanche 23 mai au soir, le bilan encore provisoire de la catastrophe : au moins 20 morts et de nombreux dégâts.

Le bilan humain en lien direct avec la coulée de lave se limite à deux morts, deux personnes calcinées. Mais pendant que des populations quittaient Goma pour la cité de Saké, un véhicule a fini sa course dans un ravin, tuant neuf personnes ; et alors que la ville était sous la menace du volcan, des détenus ont tenté de s’échapper de la prison centrale. Quatre d’entre eux sont morts, atteints par des tirs des forces de sécurité. Par ailleurs au moins cinq personnes ont été retrouvées mortes ce lundi, asphyxiées par les émanations toxiques de la lave dans la zone de Kibati.

Pour ce qui est des dégâts matériels, ils sont énormes, explique Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement : « À côté de ce bilan humain, plusieurs blessés ont aussi été dénombrés. Dix-sept villages dont Buhene, Katoyi et Majengo ont été touchés par cette coulée de lave détruisant à son passage des habitations et des infrastructures. Trois structures de santé, une école primaire, un abattoir et des canalisations d’eau ont été affectés. Il a été signalé que la route de Rutshuru a été endommagée avec, comme conséquence, la coupure de Goma de son grenier alimentaire. »

Coupure de courant
Toujours selon le porte-parole du gouvernement, plusieurs maisons ont été consumées et englouties par la lave à Butare et Buhene, des quartiers au nord de la ville. Et des malfrats ont profité de la situation : plusieurs maisons et commerces ont été pillés.

Autre conséquence du réveil du Nyiragongo : plusieurs quartiers de Goma sont dans le noir, sans électricité depuis samedi soir. La ligne de fourniture de la Société congolaise de distribution d’eau et d’électricité (Socodee SA) a été coupée. C’est la principale source d’alimentation pour cette ville qui grandit chaque jour.

Le gouvernement a dépêché, dans la nuit, une délégation de huit ministres, avec en tête celui de la Défense nationale, pour conduire la réponse humanitaire.

Comme la lave du volcan ne coule plus, les gens sont rentrés. Ceux qui sont partis de la ville pour aller vers le Rwanda, vers Sake, ils commencent à rentrer petit à petit. L’éruption, il n’y en a plus, c’est calme, mais ce qui nous inquiète c’est le tremblement, maintenant. Nous vivons un tremblement terrible, ici à Goma! Ça terrifie. Depuis la journée, le tremblement est en train de nous faire peur. Ça continue… Peut-être que ça va se calmer, c’est pourquoi nous sommes en attente et en alerte.

rfi

Comments

comments

What Next?

Related Articles