01212022Headline:

Ghana/Tentative de coup d’Etat: deux autres arrestations dont un officier de l’armée

L’affaire de tentative de coup d’Etat continue de faire parler d’elle au Ghana. Vendredi, un officier supérieur et un employé civil des forces armées ghanéennes (GAF) ont été traduits en justice, rapporte Grafic Online.

Le colonel Samuel Kojo Gameli et Gershon Akpa ont été accusés de possession d’explosifs, d’armes et de munitions sans excuse légitime, indique le média. Les deux personnalités ont comparu devant le tribunal du district de Kaneshie vendredi matin. Ces nouvelles comparutions ramènent à cinq, les personnes que les autorités ont fait comparaître pour le complot présumé de coup d’État. Mardi, le docteur Frederick Yao Mac-Palm, médecin, ainsi que Donya Kafui, alias Ezor, forgeron, et Bright Allan Debrah Ofosu, gestionnaire de fret, ont également été inculpés des mêmes infractions, indique le média.

Dans le rapport de Graphic Online, le procureur Sylvestre Asare, a présenté les faits en indiquant que l’officier supérieur et l’employé militaire faisaient tous les deux partie d’un groupe connu sous le nom de Take Action Ghana (TAG). Il continue en ajoutant que le groupe prévoyait d’organiser une série de manifestations dans le but de renverser le gouvernement.

Audience ajournée
Après avoir expliqué en détail l’affaire, le procureur a demandé au tribunal de placer les suspects sous la garde du Bureau des enquêtes nationales (BNI) afin de les aider dans leurs enquêtes.

La cour présidée par Mme Rosemond Dodua Agyiri a placé les deux accusés en détention provisoire, mais a ordonné à la BNI de leur permettre de rencontrer leurs avocats et les membres de leur famille. L’audience se poursuit le 9 octobre 2019.

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles