05272022Headline:

Kadhafi, Sankara: « ces gens ont essayé quelque chose au moins, qui profiterait à l’Afrique », Burna Boy

Alors que les appels à la mise en place d’une monnaie unique en Afrique n’ont pas cessé de jaillir de partout, l’artiste nigérian Burna Boy a également évoqué le sujet estimant que la monnaie unique africaine devrait rendre hommage à l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. La star a également évoqué l’unité de l’Afrique et la prise de conscience des dirigeants.

Dans un entretien accordé au média américain CNN, la superstar nigériane Burna Boy a évoqué l’Afrique en émettant le souhait qu’un jour il y aurait une seule Afrique. « C’est juste un souhait, peut-être un souhait farfelu », indique Burna Boy en ajoutant que « j’aimerais que nous ayons un seul passeport, ce qui permettrait aux Africains de voyager plus facilement en dehors du continent ».

« J’aimerais que nous puissions être considérés comme des États-Unis, comme l’Amérique est… », a déclaré l’artiste en proposant que les choses se fassent désormais autrement sur le continent africain. Selon lui, « cela ne peut pas être atteint par la façon dont ça se passe … nous tombons depuis longtemps alors pourquoi ne pas essayer quelque chose de nouveau? »

La Monnaie unique africaine
Burna Boy a également évoqué le sujet à sensation de la monnaie unique en Afrique et a souhaité qu’elle soit mise en place et qu’elle rende hommage à ces personnes et autre leaders qui ont émis, soutenu et sont morts pour cette idée. Il a évoqué comme exemple l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui a été assassiné par la France en 2011 sous prétexte d’un supposé printemps arabe qui aurait également envahi la Libye.

« Sur la monnaie devrait être des gens qui ont eu ces idées pendant des générations, qui sont morts avec ces idées et ont été tués pour ces idées », dit-il. « Des gens comme Mouammar Kadhafi dont tout était d’unir l’Afrique et d’avoir une monnaie unique, soutenue par l’or », a indiqué le chanteur. Il nomme également le premier président du Burkina Faso, Thomas Sankara, et le premier Premier ministre de la République démocratique du Congo, Patrice Lumumba, deux dirigeants qui ont également été renversés et assassinés.

Évoquant la question de ce que Kadhafi était recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité, Burna Boy s’est interrogé sur l’origine de ces accusations et a martelé qu’au moins l’ancien dirigeant Libye faisait partie de ces hommes qui ont tenté de faire quelque chose pour le continent, contrairement à ceux qui sont au pouvoir actuellement.

« Où obtenons-nous cette information que ces gens sont des tyrans ou quoi que ce soit? Ils peuvent très bien l’être. Je ne sais pas. Je n’étais pas là. Mais ce que je sais, c’est que ces gens avaient ces idées, ces gens ont essayé de faire quelque chose au moins, qui profiterait à toute l’Afrique, contrairement à tous les dirigeants que nous avons aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles