06272022Headline:

Le prince Charles juge «épouvantable» l’expulsion de migrants vers le Rwanda.

Dans une conversation privée rapportée par le quotidien The Times, le prince Charles a critiqué le projet de renvoyer au Rwanda des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni. Trente premiers migrants doivent partir mardi en avion.

Alors que la politique controversée menée par la ministre de l’Intérieur Priti Patel a été autorisée par la justice britannique jeudi, une réaction inattendue s’est faite entendre, celle du prince Charles.  Dans les colonnes du journal The Times, qui se fait l’écho d’une conversation privée du futur roi du Royaume-Uni, il est évoqué « une politique épouvantable ».

Clarence House, la résidence princière, n’a pas nié que ce dernier s’opposait à cette décision mais rappelle qu’il reste politiquement neutre et ne cherche à aucun moment à influencer le gouvernement.

Il se trouve qu’il va représenter sa mère, Elizabeth II, à la réunion des chefs d’État du Commonwealth, un rendez-vous qui se tiendra dans moins de deux semaines à Kigali, la capitale du Rwanda. Toujours en privé, le prince de Galles se serait dit mal à l’aise à ce sujet, craignant que cette loi controversée fasse de l’ombre au sommet.

Ce n’est en tout cas pas la première fois qu’il donne son avis politique. Une attitude qui lui est d’ailleurs souvent reprochée. Par ailleurs, le gouvernement se justifie : c’est le seul moyen de dissuader les traversées dangereuses de la Manche, déclare Priti Patel, ainsi, « nous sauvons des vies », rajoute-t-elle.

Cette réaction intervient alors qu’un premier vol d’une trentaine de demandeurs d’asile arrivés illégalement au Royaume-Uni est prévu mardi, après l’échec vendredi du recours en justice d’associations de défense des réfugiés. Le Premier ministre Boris Johnson s’est lui félicité de cette décision de justice, assurant que cette stratégie contribuerait « à briser le modèle commercial de ces criminels impitoyables ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles