05172022Headline:

Mali: « Ils sont idiots…c’est des naïfs », des propos attribués à Ouattara qui créent la colère des Maliens (Audio)

Un appel téléphonique supposé intercepté entre l’ancien Premier ministre malien Boubou Cissé et le président ivoirien Alassane Ouattara a révélé à quel point ces deux personnalités font tout ce qu’elles peuvent pour déstabiliser les autorités maliennes.

L’audio qui est disponible et devenu viral sur les réseaux sociaux laisse entendre clairement les voix de Boubou Cissé et d’Alassane Ouattara qui discutent de la situation au Mali, l’ancien Premier ministre malien jouant les espions pour Ouattara et la CEDEAO. Dans les conversations on pouvait comprendre Boubou qui faisait le point de la situation socio-économique du Mali à Ouattara et les deux semblaient se réjouir du fait que ça ne se passait plutôt pas bien pour les autorités du fait des sanctions contre le pays.

« Malgré tout ce qu’il veulent faire croire, la situation reste difficile pour eux (les autorités de la transition au Mali, Ndlr) », a indiqué Boubou à Ouattara. Il assure à son interlocuteur très attentif que « ça va être extrêmement difficile de tenir encore trois à quatre semaines financièrement. Donc la tension est là, elle est réelle et monte », rapporte l’espion de circonstance à Ouattara apparemment satisfait.

« Ils sont idiots », a retoqué Alassane Ouattara, poursuivant en soulignant que « la Russie est la 11e puissance économique aujourd’hui, c’est pas la Russie qui va régler leurs problèmes ». Ouattara poursuit en martelant que les autorités maliennes actuelles sont « des naïfs et des ignorants ». « Je ne comprend pas, on dirait qu’ils sont tombés sur la tête (…) Ils vont voir que la Russie ne peut pas les aider en dehors de leur faire des promesses et leur envoyer de vieux matériels », a estimé Ouattara.

Notons que même si les voix sont assez reconnaissables, l’authenticité de cette conversation reste toujours en jeu. S’il s’avère que cette discussion a eu lieu (ce qui semble effectif), cela signifie que le but des sanctions de la CEDEAO n’est en réalité pas d’aider le Mali, mais plutôt de tout faire pour dégager l’équipe dirigeante actuelle. Aussi, on constate que l’ancien Premier ministre Malien Boubou Cissé entend toujours revenir dans la course et reprendre du service en politique.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles