01212022Headline:

Mali: la France annonce le déploiement de plusieurs militaires de la 2ème Brigade Blindée de Strasbourg d’ici la fin d’année

Les militaires de la 2ème Brigade Blindée de Strasbourg vont prochainement rejoindre le Mali pour assurer une mission de transition dans la bande sahélo-sahélienne avec la force Barkhane.

Le dispositif militaire de l’Etat Français est en pleine réorganisation. Le sujet a d’ailleurs été la priorité des échanges entre la ministre française des armées, Florence Parly, avec les autorités nigériennes et maliennes, lors de sa récente visite au Sahel, la semaine dernière. Envoyés au Sahel depuis 7 ans pour une mission de maintien de paix face aux groupes djihadistes, les contingents de l’armée Française vont diminuer leur effectif tel qu’annoncé par le président Macron en juin dernier.

Dans cette stratégie de restriction d’effectif et de réorganisation du dispositif militaire, on apprend que les militaires de la 2ème Brigade Blindée de Strasbourg seront déployés au Mali d’ici la fin de l’année. Des soldats de l’état-major d’Illkirch-Graffenstaden partiront également aux côtés des militaires strasbourgeois. « Nous allons fournir la moitié des unités de combat de Barkhane » a précisé le général Giraud, le commandant de la brigade. Les soldats alsaciens seront donc chargés d’assurer la transition de réorganisation de la force Barkhane sur place. Ils participeront également à la formation des troupes militaires des Etats du Sahel afin de les rendre autonomes et permettre à terme le départ définitif des militaires français.

Cette information sur le déploiement d’un nouveau régiment de l’armée Française au Mali, intervient dans un contexte de passe d’armes entre la France et Mali sur fond d’un éventuel contrat pour l’arrivée des paramilitaires de la société militaire privée russe Wagner à Bamako. Le Mali accuse la France d’avoir abandonné le pays en plein vol dans un contexte de sécurité alarment. Des allégations que la France s’est précipitée à réfuter, dénonçant l’hypocrisie et la mauvaise foi des autorités maliennes.

Melv le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles