05232022Headline:

Mali: mort en détention du « Tigre », l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga

L’ancien Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga est décédé ce lundi matin à la clinique pasteur de Bamako. Poids lourd de la politique malienne, il fut entre 2017 et 2019 le Premier ministre du président Ibrahim Boubacar Keïta, renversé en août 2020 par un coup d’État militaire.

Soumeylou Boubèye Maïga, incarcéré depuis le mois d’août pour des soupçons de corruption et de favoritisme dans deux affaires distinctes, Soumeylou Boubèye Maïga était hospitalisé sous surveillance policière dans une clinique de Bamako. Ministre des Affaires étrangères, de la Défense et chef des services de renseignement, avant de devenir Premier ministre, ce poids lourd de la politique malienne est décédé ce lundi 21 mars à l’âge de 68 ans.

L’ancien Premier ministre malien avait été arrêté puis placé sous mandat de dépôt en août dernier, dans le cadre d’une enquête anti-corruption, liée notamment à des contrats d’équipements militaires et à l’achat d’un avion présidentiel en 2014. Son état de santé s’était profondément dégradé du fait de ses conditions de détention. Il avait été hospitalisé, il y a environ trois mois, mais son évacuation sanitaire, en dépit des recommandations médicales, n’a jamais été permise par les autorités de transition.

Soumeylou Boubèye Maïga était réputé disposer d’un important réseau dans les milieux sécuritaires maliens et régionaux. Il dirigeait l’ASMA-CFP (Alliance pour la solidarité au Mali- Convergence des forces patriotiques). Nommé Premier ministre en 2017, il avait été contraint à la démission après le massacre de quelques 160 civils peuls en avril 2019 à Ogossagou (centre) et une série de manifestations contre la gestion de l’Etat.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles