05272022Headline:

Mali-« Réflexes coloniaux » de la France: la charge virulente du colonel Abdoulaye Maïga

En pleine dégradation des relations avec la France, engagée militairement au Mali et au Sahel, le colonel Abdoulaye Maïga, ministre et porte-parole du gouvernement de transition, a accusée la France de chercher à diviser les Maliens, « d’instrumentaliser » les organisations sous-régionales et de conserver ses « réflexes coloniaux ».

Le Mali, principal front sur lequel est engagée l’armée française en dehors de l’hexagone, est décidé à assumer ses responsabilité et à « quitter » la tutelle de la France. Une décision de la junte militaire qui a créé un historique casse-tête politico-diplomatique entre les deux pays.

En effet, le colonel Abdoulaye Maïga, ministre et porte-parole du gouvernement de transition, s’est livré mercredi soir à une charge virulente contre Mme Parly et la France, accusée de chercher à diviser les Maliens, « d’instrumentaliser » les organisations sous-régionales et de conserver ses « réflexes coloniaux ». Une situations qui intervient alors que le gouvernement malien a de nouveau demandé jeudi au Danemark de retirer ses soldats déployés dans le pays dans le cadre d’une mission de lutte antiterroriste dirigée par la France. « Le gouvernement du Mali invite, avec insistance, la partie danoise à retirer immédiatement ses forces spéciales du territoire malien », était-il écrit dans un communiqué.

Au même moment, la ministre française a accusé la junte mardi de multiplier « les provocations ». « Nous invitons également Mme Parly à plus de retenue et également à respecter le principe élémentaire de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat« , a dit le colonel Maïga. « Nous l’invitons également, c’est un conseil, à faire sienne cette phrase d’Alfred de Vigny sur la grandeur du silence », a-t-il ajouté, possible référence au poème « la Mort du loup » du poète français du XIXe siècle. « Seul le silence est grand; tout le reste est faiblesse », dit le poème. « Lorsqu’on tente désespérément d’isoler le Mali en instrumentalisant les organisations sous-régionales, on se demande enfin qui est dans la provocation », a-t-il dit en évoquant les sanctions de la Cédéao.

Le Danemark a finalement décidé de retirer ses forces spéciales
Le Danemark a annoncé le retrait de sa centaine de soldats du Mali après que le gouvernement de transition a, à nouveau, exigé leur départ. Prenant acte, le Danemark a annoncé, ce jeudi 27 janvier 2022, préparer son retrait militaire, informe France 24. « Les généraux au pouvoir ont envoyé un message clair où ils ont réaffirmé que le Danemark n’était pas le bienvenu au Mali. Nous ne l’acceptons pas et pour cette raison nous avons décidé de rapatrier nos soldats », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jeppe Kofod après une réunion au Parlement.

Selon le ministère de la Défense, « les Forces armées vont maintenant commencer à planifier afin que le rapatriement du personnel et du matériel puisse avoir lieu dès que possible ». À l’heure actuelle, « bien sûr, aucun calendrier concret ne peut être donné, mais il devrait s’écouler plusieurs semaines avant que tout le personnel et l’équipement ne soient de retour au Danemark« , ​précise le communiqué.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles