04172021Headline:

Nigeria: manifestation au péage de LEKKI, la police rentre en action

Plusieurs figures du mouvement EndSARS contre les violences policières, qui a balayé le Nigeria en octobre, avaient appelé à réclamer justice pour les victimes de Lekki en occupant samedi ce péage, après la décision d’un tribunal d’autoriser sa réouverture commerciale. Le 20 octobre, les forces de sécurité avaient tiré sur une foule rassemblée pacifiquement à ce péage tuant au moins 10 personnes, selon Amnesty International.

La police, déployée depuis vendredi soir au péage, a embarqué samedi dans la matinée dans des fourgons cellulaire une vingtaine de manifestants, certains chantant “Qu’est-ce que nous voulons ? La justice!”, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les protestataires arrivant près du péage s’asseyaient par terre ou offraient leurs poignets aux policiers pour qu’ils les arrêtent. La grande majorité des manifestants qui s’étaient déplacés ont été presque immédiatement arrêtés par les forces de sécurité, présentes en grand nombre.

Au même moment, la circulation s’écoulait normalement, certains automobilistes scandant “EndSARS!” en passant. “Le péage de Lekki devrait être transformé en musée de la résistance et pas en monument dédié à faire de l’argent”, a lancé Damilare Adebola, 24 ans, derrière les barreaux d’une camionnette de police.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles