04192021Headline:

Poussée jihadiste : quatre casques bleus tués dans une attaque contre un camp de la Minusma

Quatre Casques bleus de l’ONU au Mali ont été tués dans une attaque attribuée à des jihadistes ce vendredi matin contre leur camp à Aguelhok, dans le nord-est du pays, a annoncé la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma).

Des hélicoptères ont été dépêchés sur place afin d’évacuer les blessés. Les assaillants ont subi de lourdes pertes, notamment plusieurs morts abandonnés sur place», a indiqué la Minusma dans un communiqué. «Les Casques bleus ont vaillamment repoussé une attaque complexe perpétrée par plusieurs terroristes lourdement armés. […] Un bilan provisoire fait état de quatre Casques bleus décédés et de blessés.» Une source au sein de la mission a précisé à l’AFP qu’il s’agissait de membres du contingent tchadien déployé dans cette localité située à environ 200 km de la frontière algérienne. En janvier 2019, les Casques bleus d’Aguelhok avaient déjà été attaqués, entraînant la mort de dix d’entre eux et blessant vingt-cinq personnes.

Poussée jihadiste depuis 2012
Pratiquement au même moment, deux soldats maliens ont été tués et six blessés lors d’une attaque également attribuée aux jihadistes à Diafarabé, localité du centre du Mali située sur le fleuve Niger, selon une source militaire malienne s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Le Mali est en proie depuis 2012 à une poussée jihadiste partie du nord du pays, qui l’a plongé dans une crise sécuritaire et s’est étendue au centre du pays. Les violences se sont également propagées au Burkina Faso et au Niger voisins.

Avec liberation.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles