11282021Headline:

RDC: plusieurs soldats tués et blessés dans l’attaque d’un camp militaire à l’Est du pays

Des miliciens de la coalition twigwaneho-gumino dirigée par le colonel déserteur Michel Makanika, ont attaqué vendredi, un camp militaire à l’Est de la RDC, dans la province du Sud-Kivu. Au moins 2 militaires ont été tués et 3 autres ont été blessés.

Une énième attaque des miliciens à l’Est de la RDC, une région en proie aux attaques des groupes armés. Vendredi, des miliciens de la coalition twigwaneho-gumino ont lancé une offensive contre un camp militaire à Mikenge, dans le secteur d’Itombwe situé dans les hauts plateaux de Mwenga (Sud-Kivu). Ils avaient pour objectif de s’approvisionner en armes et munitions. Mais l’attaque a été repoussée, selon un commandant du 121e bataillon basé à Mikenge, le colonel André Ekembe.

« Ils sont venus par de Bijabo, de Mihuliza et de Kawera. C’est comme ça que l’affrontement a débuté. De notre côté nous avons perdu deux militaires, et trois sont blessés. Je pense qu’ils étaient venus pour voir s’ils peuvent voler quelques armes et munitions parce que leur souci est de descendre dans les moyens plateaux pour attaquer la population », a indiqué le colonel André Ekembe.

La région de l’Est de la RDC végète dans l’insécurité depuis des années. Venu au pouvoir, le président Félix Tshisekedi a promis de relever les défis sécuritaires du pays. Dans ce cadre, il a instauré l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et Kivu. Mais, force est de constater que malgré ses mesures, l’insécurité gagne toujours du terrain. De nouvelles mesures devraient donc être prises dans l’espoir d’aboutir à une solution efficace.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles