01192022Headline:

Tchad: heurts à Faya-Largeau après l’arrestation du colonel Hassan Kallibou Sougoumi

Tensions entre autorités et habitants de Faya-Largeau, ville du nord du pays. Des manifestations ont éclaté le 26 octobre après l’arrestation d’un chef de canton de la province du Borkou. Le colonel Hassan Kallibou Sougoumi évoquait des problèmes sécuritaires dans des messages audio. Pour les habitants, qui dénoncent l’insécurité de la région, c’est une frustration de trop. Pour les autorités, le chef de canton n’aurait pas respecté son devoir de réserve.

Une majorité de boutiques sont portes closes et les étals des marchés presque vides, explique l’un commerçant de Faya. C’est un signe, selon lui, de la colère de certains habitants.

Tout est parti de l’arrestation du colonel Hassan Kallibou Sougoumi, l’un des chefs de canton de la province du Borkou. Dans des messages audio diffusés sur les réseaux sociaux, il s’est dit inquiet de la recrudescence des coupeurs de route et a dénoncé des complicités entre militaires et malfrats.

Le colonel Hassan Kallibou Sougoumi a été arrêté puis placé en garde à vue. Le ministre de la Défense, le général Daoud Yaya Brahim, explique qu’il est inacceptable qu’un militaire en fonction manque à son devoir de réserve et lance, dit-il, des appels à la révolte.

Le ministre assure que tous les moyens sont mis en place pour sécuriser la province. Le gouverneur avait d’ailleurs convoqué, un peu plus tôt, une réunion sécuritaire, après l’arrestation de quatre personnes suspectées d’avoir braquer un véhicule à plus de 300 kilomètres de Faya.

« C’est bien la preuve qu’il est impossible de circuler librement dans le Borkou », estime l’un des habitants de Faya. Les manifestants demandent la libération immédiate du chef de canton et la démission du gouverneur pour mettre fin aux mouvements de colère dans la ville.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles