05242022Headline:

Tchad: l’ancien chef d’état-major des rebelles du Fact se rallie le pouvoir de transition

Le chef d’état-major adjoint des rebelles du Fact lors de leur attaque d’avril 2021 qui a coûté la vie à Idriss Deby, et qui avait ensuite gagné l’UFDD, un autre groupe armé, vient de se rallier au pouvoir de transition tchadien, selon des sources concordantes. Agé de 59 ans, le colonel Nigue Kross a été de toutes les rébellions qui ont emmaillé l’histoire de son pays. Son ralliement au pouvoir suscite un début de polémique.

Après une première nuit passée sur le sol tchadien, ce mercredi, le colonel Nigue Kross a été signalé dans le village de Onianga-Kébir, près de la frontière libyenne ce jeudi matin, selon des sources.

Le colonel Nigue Kross avait rejoint la rébellion du Frolinat 1979, à l’âge de 16 ans. Il a ensuite roulé sa bosse dans l’armée, puis d’un mouvement rebelle à l’autre, jusqu’à son ralliement au Fact de Mahamat Mahdi Ali, il y a deux ans, où il a été nommé chef d’état-major adjoint.

C’est le titre qu’il portait quand la rébellion a lancé sa grande offensive d’avril l’année passée. Celle au cours de laquelle le président Idriss Deby Itno a été tué. Est ce une volonté de monter en épingle ce ralliement ? En tous les cas, des sources militaires tchadiennes assurent que c’est lui qui était à la tête de cette offensive et qu’il aurait sauvé Mahamat Mahdi Ali d’une capture certaine lors des combats.

Du côté du Fact, au contraire, on minimise. Nos sources soutiennent qu’il a été porté disparu dès le 19 avril, avant de réapparaitre un mois plus tard. C’est à ce moment qu’il est devenu le chef d’état-major par intérim des Fact. Son supérieur Mahamat Oumar Choukou, à la tête de l’offensive rebelle, était tombé sur le champ de bataille.

Ses relations avec ses compagnons d’armes se seraient détériorés jusqu’en septembre 2021 lorsque le colonel Nigue Kross a quitté le Fact, encore une fois, pour l’UFDD, où il a été nommé, un mois plus tard, conseiller défense du président Nourri. « Il était malade et il nous a fait part de son projet de regagner Ndjamena depuis un mois », jure un haut responsable de l’UFDD. Un proche du colonel rebelle dément : il explique ce retour car l’heure est au dialogue, affirme-t-il.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles