06182021Headline:

Togo: impliquée dans une histoire d’argent illicite, elle est déférée

La prison civile de Lomé accueille depuis mercredi 13 janvier 2021 une nouvelle pensionnaire VIP. De sources en provenance de l’intérieur de la prison civile de Lomé, on apprend que Darou-Salim Faouziatou, fille de Zakari Dorou-Salim, l’actuel Directeur général de l’Union Togolaise de Banque a été déposée pour escroquerie avérée.

Selon les informations récoltées auprès d’un proche de la famille, la fille a été déférée mercredi pour escroquerie. Elle aurait escroqué une femme de nationalité étrangère au nom du gouvernement dans la commande de motos à hauteur de 35 millions de FCFA pour une « campagne électorale ». Mais, aux dernières informations, les motos auraient été revendues et les fruits de la vente empochés par devers elle.

En réalité, nous avons appris que ce n’est pas la première fois qu’elle séjourne en prison. Elle y était déposée sans être condamnée il y a un moment déjà, mais du fait d’une santé qui aurait défailli, une liberté provisoire lui avait été accordée. Seulement mercredi, elle a été cette fois-ci condamnée. Et tout semble indiquer qu’il sera décompté de sa peine d’emprisonnement le temps déjà passé là-bas avant sa libération provisoire.

La bizarrerie dans cette affaire réside dans le fait qu’il y a quelques jours, nous avions révélé des malversations sur le compte d’un client de cette même banque et lorsque nous avions touché le Directeur général pour recouper les informations, il n’avait pas daigné répondre au journaliste. Et ce n’est pas fini. Un dossier est actuellement pendant devant le tribunal et qui oppose toujours l’UTB à un autre client dont le compte serait débiteur d’une forte somme alors que les relevés du compte dont dispose le client ne feraient pas état des sommes qu’on lui réclame. Lorsque nous avions contacté la responsable des engagements, elle n’avait pas trouvé nécessaire d’en parler.

Cette fois-ci, ce ne sont pas des agents de la banque, mais une fille du Directeur général qui a fait montre de ses talents.
Au Togo, il est coutumier de revoir des auteurs avérés de crimes économi

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles