06182021Headline:

Côte d’Ivoire: l’un des pays ayant tiré en 2020 la dette des marchés frontières vers le haut

La dette des pays frontières a atteint le niveau de 3000 milliards $ en 2020. Cela est le fait d’un trio de pays, dont la Côte d’Ivoire. Une chose qu’il faudra que la première économie de l’UEMOA surveille de près.
La Côte d’Ivoire fait partie d’un trio de pays comprenant le Bangladesh et la Roumanie, qui selon l’Institute of International Finance (IIF), a le plus tiré la dette des pays dits frontières, la portant en 2020 à 3000 milliards $. « La valeur en dollars de la dette totale des marchés frontières a augmenté d’environ 120 milliards de dollars en 2020, en grande partie grâce au Bangladesh, à la Roumanie et à la Côte d’Ivoire », peut-on lire dans le document dont l’Agence Ecofin a eu une copie.
Selon cette analyse qui porte sur les dettes de divers agents économiques, les sommes dues par le gouvernement ivoirien représentaient 37,9% du produit intérieur brut (PIB) à fin 2019, passant à 41,7% au terme de l’année 2020. On y a noté un repli de la dette des ménages qui passe de 6,2% du PIB à seulement 4,4% sur la période de référence. La dette des entreprises non financières est passée de 16,6% à 15,7%.
A fin 2020, le stock de la dette ivoirienne a atteint 14 560 milliards FCFA. Ce montant est à comparer à la dette du Cameroun (pays de référence de la Côte d’Ivoire) qui, bien qu’à 44,7% du PIB, était de 10 307 milliards FCFA au 31 mars 2021. Entre 2017 et 2020, la Côte d’Ivoire a ajouté un peu plus de 4000 milliards FCFA de dette supplémentaire.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Recent Articles