05252022Headline:

RDC: le Conseil des ministres tente de résoudre la crise des carburants



À Kinshasa, capitale de la RDC, les longues files dans les stations-service tendent à se réduire. La situation est moins alarmante qu’en début de semaine, alors que le pays fait face à une pénurie de carburant. Le gouvernement cherche des solutions.

Des réunions se sont multipliées toute la semaine entre les pétroliers et le gouvernement pour trouver des solutions et éviter une rupture de stock car cette crise a un impact direct sur les finances publiques. Rien que ces deux dernières semaines, près de 100 millions de dollars ont été décaissés pour payer les dettes que l’Etat doit aux entreprises pétrolières dans le cadre des subventions du secteur des hydrocarbures.

Au cours de la réunion du Conseil des ministres de ce vendredi, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a vivement recommandé une prudence dans la gestion des fonds publics afin de dégager des ressources pour faire face aux effets inattendus de la crise. De plus, les conséquences de cette crise pourront se ressentir, même au niveau de la structure des prix des produits pétroliers. Des discussions sont en cours pour une révision à la hausse.

Sur le plan social, le Premier ministre ne se fait guère d’illusions. Il a évoqué des perturbations qui présentent, d’après lui, un risque direct sur les prix des produits alimentaires ainsi que sur les coûts des transports.

Entre-temps, le gouvernement dit vouloir également apporter une solution sur le long terme. Il a ainsi adopté le projet de lancement d’appel d’offres pour l’attribution de seize blocs pétroliers à travers le pays. L’objectif est l’amélioration des recettes de l’État et l’augmentation de la production nationale du pétrole.

Le pays veut dépasser sa production actuelle, d’à peine 26 000 barils par jour. Une commission ad hoc sera mise sur pied à ce propos.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles