02282021Headline:

Alepé-Abidjan: un mini gbaka écrase son propre apprenti, voici les faits

Âgé d’une trentaine d’années, Adjé Célestin, apprenti de minicar appelé communément “gbaka” de la ligne Alépé – Abidjan a été écrasé par le véhicule dans lequel il est exerce son métier tous les jours. Originaire de Memni, village situé à 12 km d’Alépé localité située au nord-est de la capitale économique dans la région de la Mé , Adjé Célestin comme à l’accoutumée, se lève très tôt puis charge son camion à la criée avec le chauffeur pour Abidjan.

Il en est de même pour le retour. Le jour des faits, après un premier voyage à Abidjan, le jeune “balanceur” et son patron arrivent à 12H à Memni pour le second. À peine la voiture chargée a démarré, l’apprenti se met à courir donc en voulant s’accrocher à la portière, il la rate et tombe à l’avant.

Le chauffeur n’a malheureusement pas pu éviter son compagnon de tous les jours. Le jeune Adjé Célestin a été écrasé par le mimicar. La Mauvaise nouvelle a attristé toute la population de Memni en voyant leur fils qui se bat tous les jours pour être indépendant mourir ainsi sous leurs yeux. C’est le lieu de sensibiliser les apprentis de ” gbaka ” qui s’adonnent avec beaucoup de plaisir à cet exercice de prendre conscience de la dangerosité de celui-ci. Le milieu du transport ne veut plus voir un autre Adjé Célestin.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles