04202021Headline:

Côte d’Ivoire: ”les recrutements parallèles sur l’ensemble du territoire national interdit” le président Ouattara

Le Président Alassane Ouattara excédé par des rapports qui lui ont été faits, suite au concours de l’ENS, singulièrement dans l’emploi des éducateurs ; a tapé du poing sur la table et a donné de fermes instructions au Premier ministre Hamed Bakayoko, afin que le système des « recrutements parallèles » cesse en 2021.

De bonne source à la Présidence, plusieurs ministres sont mis en cause dans ces recrutements taxés de parallèle, vu que ce sont des listes de protégés qui participent certes aux épreuves, mais qui sont assurés de facto, d’admission, qu’ils soient moins méritants que d’autres ou non. Le chef de l’Etat qui a annoncé sa détermination à lutter davantage contre la corruption, en 2021, sera particulièrement regardant sur cette forme de népotisme ou de favoritisme souvent clanique.

D’ores et déjà, le directeur général des douanes, le Général Pierre Alphonse Da a failli « perdre quelques galons », si ce n’est sa place, dans une affaire de promotion en grades d’officiers faite sur des bases pas très objectives, du goût de la Présidence.

Il a dû se justifier auprès de sa hiérarchie. En juin 2018, le Président Alassane Ouattara avait commandé un rapport sur les rumeurs d’achats de concours au ministre de la Fonction publique, le Général Issa Coulibaly, à la suite d’un rapport fort en détails sur le phénomène, de diverses structures, dont l’Inspection générale d’Etat (IGE).

afriksoir.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles