09242021Headline:

Côte d’Ivoire : Un sapeur pompier poignardé à mort à Adzopé. Les faits

En plus des incessants accidents de la circulation avec mort d’homme, des vols de moto, des cambriolages de domicile, la ville d’Adzopé, située au sud-est de la Côte d’Ivoire dans la région de la Mé, est aujourd’hui confrontée à un phénomène d’assassinat. La peur commence à gagner peu à peu la population de cette cité paisible.
Le dimanche 04 juillet dernier, Le corps d’une adolescente de 16 ans, K. A. Grâce avait été retrouvé, au quartier Derrière terrain d’Adzopé, sans vie avec un billet de mille franc CFA, par sa tante à son réveil, devant son domicile. Une semaine plus tard, la ville est encore frappée par un autre crime crapuleux.
Dans la nuit du vendredi 09 au samedi 10 juillet 2021, un agent des sapeurs pompiers d’Adzopé a été poignardé à mort pendant qu’il regagnait son domicile, à une heure tardive de la nuit. Le dénommé K. Eugène, la quarantaine révolue, domicilié au quartier Kodjis et sapeur pompier de fonction a trouvé la mort dans des circonstances atroces.
Après le travail et une soirée bien arrosée en compagnie de ses amis, le jeune sapeur pompier décide de rentrer à la maison. Malheureusement, en route, Eugène sera confronté à une autre réalité très amère qui va lui coûter la vie. Le soldat du feu est accosté brutalement par des tueurs à sang froid. Il reçoit des coups de couteau à plusieurs endroits sur le corps. Mal en point, les sans scrupules en profitent pour vider ses poches avant de le laisser dans un état moribond.
Juste après leur départ, il reprend ses esprits et parvient à bout de force à continuer son chemin dans l’espoir de croiser un noctambule de passage qui pourrait lui venir en aide mais en vain. Dans ses efforts, il franchi tout de même le carrefour hôpital général, situé à proximité de l’église catholique. À ce niveau-là, le jeune sapeur pompier manque de forces nécessaires et s’écroule sur le bitume. Il se vide constamment de son sang jusqu’à ce qu’il succombe à ses blessures.
Le lendemain, c’est-à-dire le samedi 10 juillet 2021, les commerçants matinaux découvrent son corps sans vie. C’est la consternation générale. La mort de K. Eugène suscite alors des interrogations et d’inquiétudes au regard des multiples décès dûs aux meurtres à Adzopé. La police a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de la mort de K. Eugène. Son corps a été conduit à la morgue de la ville.

GSPM

Comments

comments

What Next?

Recent Articles