06132021Headline:

Chine : un touriste piégé à 100 mètres de haut sur un pont de verre dont les panneaux ont cédé sous l’effet des vents violents

En Chine, un touriste s’est retrouvé piégé à 100 mètres de haut sur un pont de verre dont les panneaux ont cédé sous l’effet des vents violents. Il s’en est sorti indemne malgré une grosse frayeur.

L’incident a eu lieu sur le mont Piyan, près de la ville de Longjing dans le nord-est de la Chine. Alors que des touristes se baladaient sur un pont au plancher en verre, la structure a été balayée par des vents violents qui ont fait céder plusieurs de ses panneaux transparents, piégeant l’un des visiteurs.

Les images partagées sur le réseau social Weibo montrent l’homme agrippé aux gardes-corps et entouré d’espaces béants suspendus à 100 mètres de haut au dessus du sol. Il a fallu plus d’une trentaine de minutes et les efforts conjoints de pompiers, policiers et personnels touristiques pour le secourir.

Après être parvenu à ramper jusqu’en lieu sûr, le touriste a été transporté vers un hôpital. Selon un communiqué repris par l’agence Xinhua, l’homme s’en est sorti indemne malgré une grosse frayeur. L’incident n’a toutefois pas manqué de lancer les discussions sur la dangerosité de ces ponts.

“C’est exactement pour cette raison que je n’ose pas mettre un pied sur un pont comme celui-là”, a réagi un internaute sur Weibo. “A quelle fréquence le pont était-il entretenu ?”, s’est interrogé un autre au milieu des commentaires qualifiant la scène de “cauchemar”.

Populaires mais pas sans incident
Les ponts en verre sont devenus de plus en plus populaires auprès des touristes en Chine et les constructions se sont multipliées ces dernières années. Selon la BBC, il y a aurait pas moins de 2.300 ponts en verre à travers le pays et plusieurs d’entre eux ont faire figure de record lors de leur inauguration.

En 2016, la province de Hunan a ainsi ouvert un pont en verre de 430 mètres de long et six mètres de large perché au dessus du canyon Zhangjiajie. En 2020, c’est la province de Guangdong qui a dévoilé une structure similaire de 526 m suspendu dans la vallée des Trois gorges de Huangchuan.

Ces constructions ne se font néanmoins pas sans incident. En 2019, un touriste est mort et six autres ont été blessés après être tombé d’un pont au verre glissant dans la province de Guangxi. En 2015, c’est l’un des panneaux d’une passerelle de la région de Henan qui s’est fissuré sous les pieds de touristes.

Des structures fermées pour contrôle de sécurité
En 2018, la province de Hebei a fermé sa trentaine d’attractions en verre – ponts, passerelles et terrasses d’observation – pour mener des contrôles de sécurité. Les autorités ont par la suite établi une liste de normes techniques et de directives pour la construction de telles structures.

Selon ces règles relayées par Xinhua, les ponts en verre ne doivent notamment pas être bâtis dans des zones de forte activité sismique et doivent être fermés en cas de mauvaises conditions météo. Le nombre de visiteurs doit également être limité à trois par mètre carré.

Suite au dernier incident, le pont du mont Piyan qui s’étend sur 400 m a été fermé et une enquête a été lancée. Le gouvernement local a annoncé son intention de mener une inspection complète de sécurité de toutes les attractions touristiques.

Avec GEO.FR

Comments

comments

What Next?

Recent Articles