05242022Headline:

Guerre en Ukraine: Joe Biden met la Chine en garde, Xi Jinping cultive l’ambiguïté

Les président chinois et américain se sont parlés ce vendredi 18 mars pendant près de deux heures. Xi Jinping et Joe Biden ont évoqués les relations entre leurs deux pays et la situation internationale avec la guerre en Ukraine.

« Dans la soirée du 18 mars, heure de Pékin, le président Xi Jinping a eu un appel vidéo avec le président américain Joe Biden, rapporte la télévision centrale de Chine, pour échanger sur les relations sino-américaines et les questions d’intérêts communs ».

Quelles sont les questions partagées justement lors de ces 1h52 minute d’entretien ? D’abord le constat que depuis l’attaque lancée par la Russie, « la situation internationale a subi des changements majeurs ». « La crise ukrainienne est quelque chose que nous ne voulons pas voir », a déclaré Xi Jinping qui ne condamne toujours pas l’invasion russe du moins dans les propos rapportés par l’agence Xinhua. Une « crise » donc, le numéro un chinois n’emploie pas non plus le mot « guerre ». Il préfère les termes « conflits » et « confrontations » qui ne sont, dit-il, « dans l’intérêt de personne ».

Puis, Xi Jinping emploi le nous de l’égalité entre deux partenaires : « En tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et les deux plus grandes économies du monde, nous devons (…) assumer nos responsabilités internationales et faire des efforts pour la paix et la tranquillité mondiale. » Pour Pékin, cette nouvelle visioconférence entre les deux chefs d’Etat est en effet le signe que les Etats-Unis ont besoin de la Chine pour mettre fin au conflit.

Les «conséquences» d’une aide chinoise à la Russie
Plusieurs heures après la Chine, la Maison Blanche a fini par livrer sa vision de l’échange. Elle ne s’embarrasse pas, elle, de considérations sur le ton de la conversation. Le communiqué va droit au but. Joe Biden a donc expliqué à son homologue la position des Etats-Unis et de leur alliés et partenaires sur cette crise et détaillé ses efforts pour la prévenir et ensuite y répondre, y compris en imposant de fortes sanctions à la Russie.

Le président a aussi décrit les implications et les conséquences pour la Chine si elle apportait une aide matérielle à la Russie alors que celle-ci attaque brutalement les villes et les civils ukrainiens. Joe Biden réitère son soutien à une solution diplomatique.

Mais en parlant de l’Ukraine, les deux hommes avaient aussi en tête Taiwan dont la Chine ne cache qu’elle entend reprendre un jour le contrôle, y compris par la force si besoin. Joe Biden explique donc que la position américaine à ce sujet n’a pas changé et qu’il continue à s’opposer à tout changement unilatéral du statu quo, alors que Xi Jinping préfère entendre que les Etats-Unis s’opposent à l’indépendance de l’île nationaliste.

Un point d’accord enfin entre les deux dirigeants : la nécessité de continuer à communiquer pour éviter une aggravation de la situation internationale et que leur concurrence et leurs divergences de vue ne deviennent trop exacerbées.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles