05262022Headline:

Guerre en Ukraine: la France refuse de suivre Biden qui dénonce « un génocide », Zelensky en colère

Et voilà qui a suscité « la colère du président Zelensky », explique le Guardian, notamment la remarque du président Macron « que le terme de génocide ne pouvait pas s’appliquer, car les Ukrainiens et les Russes sont “des peuples frères” ». « L’escalade des mots » n’apportera pas la paix, a encore justifié le président français.

À l’instar de Berlin, il souligne qu’il est clair « que l’armée russe a commis des crimes de guerre » en Ukraine. La presse américaine rapporte de son côté que la diplomatie américaine, le département d’État « ne reprend pas le terme de génocide, tant qu’il n’a pas été qualifié en droit par la justice internationale », souligne USA Today qui met en avant « la complexité de prouver un génocide ».

« La ligne de démarcation entre crimes contre l’humanité et génocide est difficile et parfois source de divisions », explique également le Guardian. Le journal britannique souligne que « le TPI pour l’ex-Yougoslavie a ainsi jugé que le massacre de Srebrenica contre les musulmans bosniaques constituait un génocide, mais pas les massacres perpétrés par les forces serbes dans d’autres municipalités ». Parmi les alliés des États-Unis, « le Canada parle également de génocide, alors que l’Australie condamne des crimes de guerre », note encore le Guardian.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles