05262022Headline:

La Russie va armer les territoires du Donbass avec les armes occidentales offertes à l’Ukraine

Alors que les pays occidentaux continuent de livrer des armes modernes à l’Ukraine pour combattre la Russie, Moscou a indiqué qu’il fournirait ces armes saisies aux forces armées ukrainiennes, à ses alliés dans les républiques séparatistes de Donetsk et de Lougansk.

« Nous avons accumulé de nombreuses armes ukrainiennes, notamment des chars, des véhicules blindés, toutes sortes d’armes légères en grande quantité, [et] de l’artillerie. Nous avons également de nombreux systèmes Javelin et Stinger », a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. Il a nommé les missiles antiaériens et antichars portables fabriqués aux États-Unis, que Washington et ses alliés ont transportés en masse vers Kiev avant les hostilités.

Le ministre russe a évoqué la possibilité d’armer les alliés du Donbass avec ces armes de dernières générations saisies pendant la guerre en Ukraine. « Il y a une proposition de le remettre aux milices des républiques de Lougansk et de Donetsk afin qu’elles puissent se défendre plus efficacement », a déclaré Shoigu. Dans le même temps, le responsable a suggéré qu’outre ses armes, ces régions pourraient également bénéficier d’arme de fabrication russe, y compris des systèmes de défense aérienne et antichar.

Cette proposition évoquée par le ministre russe de la défense a reçu l’assentiment du président Vladimir Poutine, selon le média d’Etat RT qui a rapporté que Poutine a approuvé les idées, déclarant qu’il signera les ordres pertinents, si nécessaire.

Moscou a attaqué son voisin fin février, après une impasse de sept ans sur l’incapacité de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk et la reconnaissance éventuelle par la Russie des républiques du Donbass à Donetsk et Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France avaient été conçus pour régulariser le statut de ces régions au sein de l’État ukrainien.

La Russie a maintenant exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles